Faty Lou : « La musique ne m’empêche pas de faire mes métiers de mannequin et d’actrice » - Culturebene
A la uneInsideMusique

Faty Lou : « La musique ne m’empêche pas de faire mes métiers de mannequin et d’actrice »

Faty, un nom qui sonne africain et pourtant à vous voir, le contraire ne surprendrait pas…

(Rires) C’est vrai que je suis issue d’une union entre la Mauritanie et le Cameroun car ma maman est d’origine Bamoun dans le NOUN (région de l’Ouest), et c’est papa qui est l’expatrié. D’où mon teint très clair, mais je précise que je suis née ici et j’ai  grandi ici. Sinon, mon vrai nom est Fatimatou Leuwap.

Des frères et sœurs ? Combien au total ?

Je suis l’aînée d’une fratrie de quatre enfants : trois filles et un garçon.

Alors, raconte-nous ton histoire.

Mon histoire ? Bah on va dire que c’est depuis toute petite que la graine de musique nait en moi ; j’aimais bien interpréter des variétés française avec des copines : Michelle TORR, Françoise HARDY, Roch VOISINE, Céline Dion… A l’époque j’étais au lycée de Koutaba.

Et comment est-ce que tu décide d’en faire un métier ?

J’ai toujours chanté ; depuis l’époque du lycée, je n’ai jamais vraiment arrêté. Mais ce qui m’a véritablement motivé à faire ce choix, c’est le fait d’avoir écouté plusieurs fois la chanteuse de zouk KENNEDY. Elle chantait tellement avec passion et dégageait de l’émotion à telle point que je me suis laissée convaincre de partager également avec le monde ce que j’ai à donner musicalement, au lieu de le tenir prisonnier en moi éternellement. Bref, j’en avais aussi un peu marre de n’être que spectatrice de toute ce qui se passe autour de moi. Alors j’ai décidé de sortir mon album. Et on y retrouve plusieurs rythmes d’ici et d’ailleurs, et aussi un peu du zouk ; un clin d’œil à la chanteuse KENNEDY.

Il vous a pris combien de temps de préparation ?

Je l’ai préparé pendant deux bonnes années. Et pas mal de noms m’ont tenu la main. Je l’ai commencé chez Ndedi Eyango, puis au studio MAKASSI mais le programme là-bas étant très surchargé, il n’avait pas assez de temps à me consacrer. Un beau jour je suis tombée sur Guy Manu dont j’apprécie la musique –au passage-, alors j’ai sollicité son coup de main. C’est lui qui m’a conseillé Francis Mbé, et c’est chez lui qu’on a pu finir l’album Essayez-moi.

On remarque néanmoins qu’il n’y a quasiment pas de collaborations avec des artistes locaux…

Disons que c’est un choix personnel ; j’ai voulu, pour un premier coup, montrer au public ce que je sais faire seule, avant de pouvoir m’associer à d’autres personnes dans les projets à venir.

Présente-nous l’album.

Comme je l’ai dit plus haut il s’intitule ESSAYEZ-MOI, il comporte 7 titres, un mélange de rythmes africains et d’ailleurs d’où le registre afrobeat. C’est une sorte d’autobiographie et un miroir sur notre quotidien.

ESSAYEZ-MOI… D’aucuns seront tentés d’y trouveront des significations inimaginables. Dis-nous, Essayer dans quel sens ?

(Rires) Bah ESSAYER musicalement déjà (rires). C’est juste une invite à mieux me connaitre, ce que je fais, et où je compte aller.

Faty est une très belle femme ; serait-elle mariée ?

Non, Faty n’est pas encore mariée (rires) mais elle a déjà deux mignons gosses : une fille et un garçon.

Et comment faire pour te rencontrer ?

(Rires) Bah je suis partout en même temps ; ici, ailleurs, bref, va devoir compter sur le hasard dans tous les cas (rires).

Revenons à l’album ; où le retrouve-t-on ?

On le retrouve déjà chez Mélodies Diffusion et MC Pop à Yaoundé, chez Flash Music et Anne Marie Tamo (La Cravatterie) à Douala.

C’est peut-être osé, mais c’est toi-même qui te produis…

Oui, vous savez les productions sont quasi inexistants, alors j’ai pris sur moi de mettre en place une petite structure de production appelée FAL Productions.

On va donc dire Faty Lou : Artiste, producteur, et quoi d’autre encore ?

(Rires) Je suis également actrice de cinéma et mannequin pour de grosses boutiques et marques. En ce moment nous peaufinons le tournage de notre dernier film qui sera prêt et diffusé dans les jours à venir. La musique ne m’empêche pas de faire les trois en même temps.

Pour finir, où joindre Faty Lou ?

Juste au +237 50 88 88 86 et au 97 52 27 27.

Commentaires

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité. Notre survie en dépend :)