Coretta Scott King, femme d'Histoire - Culturebene
InsidePortrait

Coretta Scott King, femme d’Histoire

Coretta Scott King, née le 27 avril 1927 à Marion, en Alabama, morte le 30 janvier 2006, veuve de Martin Luther King.

Enfance

Coretta Scott a passé son enfance dans la ferme de ses parents, Obie Leonard Scott et Bernice McMurray Scott. Après avoir obtenu son diplôme du lycée de Lincoln, un établissement noir privé, Coretta Scott a suivi sa scolarité à l’université d’Antioch en Ohio et a obtenu son diplôme dans la musique et l’éducation élémentaire en 1949.

Elle a rejoint l’association nationale pour l’avancement les personnes de couleur (NAACP) et les jeunes progressifs, assistant à la convention progressive de partie en 1948 en tant que délégué des étudiants.

Martin Luther King et la lutte pour les droits civiques

En 1951, Scott s’est inscrit au conservatoire de la Nouvelle Angleterre de Boston grâce à une petite bourse et a obtenu un diplôme de musique vocale. C’est à ce moment la qu’elle rencontra à Boston Martin Luther King, un étudiant en doctorat de l’université de Théologie de Boston. En dépit des objections initiales des parents de King, qui ont voulu qu’il épouse une femme de sa ville natale d’Atlanta, les deux se marièrent chez la famille de Scott à Marion le 18 juin 1953.

Bien que Coretta King ait investi la majeure partie de son temps à élever les quatre enfants du couple: Yolanda King (1955-2007), Martin Luther III (1957), Dexter Scott (1961), et Bernice Albertine (1963), elle était présente à plusieurs des événements principaux de droits civiques des années 1950 et des années 1960. Mettant sa formation musicale à son service, Coretta a participé aux “concerts de liberté, ” qui se sont composés de récitations, de poésies, de chants, et des conférences liées à l’histoire du mouvement de droits civiques. Les recettes de ses concerts ont été souvent reversées à la Souther Christian Leadership Conference (SCLC). Coretta King a accompagné son mari dans plusieurs de ses déplacements, voyageant au Ghana en 1957 et en Inde en 1959.

Avant le rapport 1967 de son mari contre la guerre au Viêt Nam, Mme King s’est impliquée dans un certain nombre d’organismes œuvrant pour la paix et la justice. En 1962, son intérêt pour les efforts de désarmement l’a amené à Genève en Suisse, où elle a soutenu une grève des femmes pour la paix à la seventeen-nation Disarmament Conference.

Après l’assassinat

Après l’assassinat de Martin Luther King le 4 avril 1968, Coretta a poursuivi la philosophie de non-violence prônée par son mari. Plus tard, ce même mois, elle a remplacé son mari à un rassemblement contre la guerre du Viêt Nam à New York. Quatre jours après assassinat de son mari à Memphis (sud), elle prenait la tête d’une importante manifestation en soutien aux éboueurs noirs victimes de discriminations, pour lesquels son mari s’était déplacé dans la ville. En mai 1968, Coretta King a aidé à lancer la Poor’s People campaign (campagne de lutte contre la pauvreté) et a ensuite participé à de nombreux efforts combattant celle-ci.

En 1969, Coretta a édité son autobiographie, Ma vie avec Martin Luther King, Jr. La même année, elle a commencé à mobiliser un soutien en faveur du centre Martin Luther King, Jr., pour le changement social vers la non-violence, qui comprenait un hall d’exposition, une restauration de la maison d’enfance de Martin Luther King, un institut d’études afro-américain, une bibliothèque contenant les articles de son mari et un musée. En tant que présidente de fondation du centre, elle a guidé sa construction à côté de l’église de baptiste d’Ebenezer, où le Dr. King avait servi comme co-pasteur avec son père, Martin Luther King, Senior.

Elle est décédée le 31 janvier 2006 près de Tijuana, au Mexique. Elle avait 78 ans. Elle est morte d’un cancer dans une clinique de Rosarito.

Mme King avait été victime d’une crise cardiaque au mois d’août 2005. Elle était apparue pour la dernière fois en public le 16 janvier 2006, le jour du Martin Luther King Day, qui célèbre la mémoire de son mari, mais elle n’a pas tenu de discours, clouée dans une chaise roulante, séquelle d’une attaque antérieure.

La dépouille mortelle de Coretta King a été exposée au Capitole de l’État de Géorgie, à l’Église baptiste Ebenezer à Atlanta, où le pasteur King avait assisté son père à la chaire entre 1960 et 1968, et enfin à la New Birth Missionary Baptist Church (Église missionnaire baptiste de la renaissance). Plus de 150.000 personnes sont venues rendre un dernier hommage à Mme King.

George W. Bush, George H. W. Bush père, Bill Clinton et Jimmy Carter, les quatre présidents américains ainsi que de nombreuses personnalités étaient également présents.

Commentaires

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité. Notre survie en dépend :)