Naomi Campbell rend un vibrant hommage à Yves Saint Laurent - Culturebene
LifeStyleMode

Naomi Campbell rend un vibrant hommage à Yves Saint Laurent

Sur sa page Facebook, le mannequin britannique a tenu à rendre un hommage à son mentor Yves Saint Laurent, l’un des généraux de la mode française.

Sur la photo, l’on voit Yves Saint Laurent et Naomi Campbell, une photo historique qui démontre la complicité des deux personnages de la mode. À travers son post, l’on décèle de l’émotion et de la tristesse. Elle déclare que Yves Saint Laurent est son mentor et qu’il a soutenu durant son vivant. Pour rappel Naomi Campbell a été l’égérie de la maison de couture éponyme.

Yves -Saint-Laurent est  né  à Oran où il passe sa jeunesse, avant d’arriver à Paris pour travailler chez Dior. Dessinateur doué, son influence va en grandissant dans cette maison jusqu’à remplacer Christian Dior à la mort soudaine du couturier. Yves Saint Laurent y connaît alors un triomphe à l’âge de vingt et un ans seulement, dès la première collection « Trapèze ». Quelques années plus tard, il quitte la prestigieuse maison de l’avenue Montaigne pour fonder l’entreprise qui porte son nom, avec son compagnon Pierre Bergé qui ne le quittera plus jusqu’à sa mort. La première collection haute couture est présentée en 1962 ; elle sera suivie de la robe Mondrian ou la collection « Pop Art » qui rappellent son goût pour l’art, puis Le smoking et le tailleur-pantalon hérités du vestimentaire  masculin, la saharienne qu’il transforme d’un vêtement fonctionnel en un élément chic, les cuissardes, les blouses transparentes qui font couler tant d’encre dans la presse en pleine révolution sexuelle… Épris d’exotisme tout au long de sa vie, il est le premier à engager pour ses défilés des mannequins d’origine asiatique ou africaine. Moderniste et en phase avec son époque, il crée en parallèle à la haute couture, son prêt-à-porter de luxe sous le nom de rive gauche ; celui-ci deviendra un exemple pour de nombreux autres couturiers. Ces années là, Yves Saint Laurent découvre le Maroc où il achètera une quinzaine d’années plus tard le jardin Majorelle, nous apprend Wikipédia.

Commentaires

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité. Notre survie en dépend :)