Pr Ambroise Kom: « Chers hommes , il faut donner les livres comme cadeau à vos femmes » - Culturebene
LitteratureLivre

Pr Ambroise Kom: « Chers hommes , il faut donner les livres comme cadeau à vos femmes »

Écrivain à la plume opulente , excellent orateur , l’homme de lettres a entretenu l’assistance à la villa allemande à l’occasion de la tenue de la première édition de ” The burden of memory Considering german colonial history in Africa » , dans son exposé le professeur a analysé l’impact de la colonisation en Afrique et a longuement péroré sur l’auteur Mongo Beti .

L’assistance était studieuse , on se croirait dans une salle de classe , tellement les propos du Professeur Ambroise Kom revêtaient les oripeaux du savoir et de la réflexion . Tout d’abord , il a eu à présenter la biographie de Mongo Beti , écrivain et journaliste , à travers ses ouvrages , il a eu à dénoncer les pratiques de la colonisation et aussi le système gouvernant . « Toute la vie de Mongo Beti a été une vie d’engagement , une vie au service des opprimés , une vie contre l”injustice sous toutes ses formes , c’est ainsi que dans son premier ouvrage “Ville Cruelle ” , Mongo Beti a eu à dénoncer les affres de la colonisation en démontrant l’impact qu’elle a sur la société africaine . Dans le pauvre Christ de Bomba , il dénonce aussi les missionnaires qui se sont servis de l’évangile pour asservir l’Afrique .» stipule le Professeur .« Le rôle de l’écrivain est de faire en sorte que nul ne puisse ignorer le monde et que nul ne puisse s’en dire innocent » a écrit Jean Paul Sartre, à l’aune de cette maxime , l’on comprend que Mongo Beti s’est assigné pour mission d’affranchir l’esprit des camerounais et des africains des bastilles de la colonisation .Sa littérature avait pour objet “l’homme “.
En outre , le Pr Ambroise Kom a demandé aux africains d’intérioriser les valeurs du livre et de la lecture .Le livre est un bien culturel et ne doit plus être considéré comme une marchandise ,au Cameroun , certaines personnes achètent les livres pour apprendre les leçons , on achète plus les manuels scolaires .Un jeune devrait acheter un livre et donner à sa petite amie comme cadeau , c’est de cette manière que l’on doit s’arroger les vertus de la lecture.
Dans le second versant de son exposé , le professeur demande aux africains de construire leur identité .«L’identité est une donnée qui se construit tous les jours , la diversité culturelle de l’Afrique doit être considérée comme une richesse et non comme un inconvénient ..» a conclu le professeur .


Commentaires

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer