Littérature; Un café pour la CENE littéraire  à Yaoundé - Culturebene
LitteratureLivre

Littérature; Un café pour la CENE littéraire  à Yaoundé

Fondée par la dynamique Flore Agnès Nda Zoa Meiltz, l’association ouvre un café  littéraire dans la capitale camerounaise.

Un lieu. Une passion. Des rencontres. L’association la Cene littéraire,  promotrice du prix littéraire les Afriques étend ses pages à Yaoundé. Après plusieurs activités en Europe où elle est basée, elle se déploie sur le continent africain. D’abord à Dakar avec une grande mobilisation dans les lycées, les espaces culturels et des librairies avec la participation de l’auteur du dernier prix  les Afriques Né un mardi du nigérian  Elnathan John, la Cene littéraire est à Yaoundé. Elle offre un café à Né un mardi. Le public passera au crible ses  lectures et  partagera la parole autour de l’écriture et du talent de l’auteur. « Tout le monde a lu. Chacun partage juste un bout de sa lecture avec les autres. Et si ça engendre des questions, on en discute » explique Raoul Djimeli, animateur de la Cene littéraire à Yaoundé. C’est le premier café littéraire de cette association au Cameroun autour de cette oeuvre. Cela a été le cas autour des autres Prix les Afriques depuis 2016, date de sa création.

Né un mardi


Ce vendredi 31 janvier à 17h à Yaoundé,  au quartier Essos lieu-dit Hôtel du plateau, les lecteurs du dernier Prix les Afriques remonteront le fil de leurs découvertes du talent de l’écrivain nigérian Elnathan John dans Né un mardi, son  premier roman. L’histoire. Dantala(prénom signifiant né un mardi ) est un jeune garçon savant musulman itinérant de Sokoto envoyé à Zaria pour étudier le Coran. Il vit dans un monde de la violence accrue où coule le sang sans manières. Cette histoire intime, l’auteur la tient de sa relation avec le personnage. Brillant  sans famille,  pris dans le tourment de la vie, il apprend la langue anglaise avec son ami Jibril et finit par moult turpitudes et contradictions à trouver une place dans la société. Le roman, une belle invention de la réalité de l’auteur se vit au Nigéria.

 Le cinquième Prix littéraire les Afriques est une belle découverte de la fougue rageuse d’un auteur jeune, satirique et engagé. Le Prix littéraire les Afriques a pour vocation de faire vivre et défendre les littératures produites par les écrivains africains et afrodescendants.  L’association compte arpenter les causes  humaines et les idéologies développées par l’Afrique et sa diaspora.  C’est autour de cette rencontre  des engagés du continent et sa diaspora que le café littéraire de la Cene souhaite faire « Pour faire découvrir Né un mardi aux lecteurs de Yaoundé » rassure Raoul Djimeli. Le ton est donné. Le café est ouvert.

Par Martial E. Nguea

Commentaires

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer