Sam Mbende : « Notre ennemi commun au Cameroun c’est le coronavirus » ! - Culturebene
CamerounInside

Sam Mbende : « Notre ennemi commun au Cameroun c’est le coronavirus » !

L’Auteur-Compositeur, Porte-Parole projet ‘’Rebâtir Ngouache’’ s’est exprimé sur le Covid-19 sur les antennes d’ABK Radio, dans le programme ABK Matin du 19 mars 2020 tel que rapporte le site camerounais lebledparle.com.

D’après l’artiste-musicien, la pandémie de coronavirus est plus qu’une guerre. « Avec le coronavirus, nous ne sommes pas en guerre mais en pleine hécatombe. C’est plus que la guerre et la bombe nucléaire d’Hiroshima », pense le Président de la CMC, ancienne société de droit d’auteurs dans le domaine de l’art musical au Cameroun.

Sam Mbende tire la leçon du Covid-19. Selon lui, cette pandémie met en exergue notre finitude humaine. Il invite également le gouvernement à trouver pour riposter à cette pandémie. « Le Coronavirus devrait nous amener à comprendre que la vie de l’homme ne tient qu’à un fil… Les gens qui nous dirigent savent très bien ce qui ne va pas. Il leur revient de trouver une solution », affirme l’acteur de la société civile.


Le célèbre chanteur estime que nous devons unir nos forces pour venir à bout de cette pandémie. « Il faut communiquer, taire pour l’instant les querelles de chapelles politique, notre ennemi commun au Cameroun c’est le Coronavirus “…”La fin de la mondialisation est là. Les gens vont se replier sur eux-mêmes et essayer de protéger leurs intérêts, il va falloir redistribuer les cartes et la Chine est en pole position », suggère Sam Mbende.

Le Cameroun enregistre déjà 16 cas de personnes infectées. Le Cameroun a pris des mesures, 13 au total pour riposter contre le Covid-19. Ces mesures ont une durée de 15 jours renouvelable. Les deux premiers cas sont détectés sont guéris et sont retournés dans leurs familles.

 

Commentaires

0 commentaires

Atti Mahamat Abana

Rédacteur chez Declik Group

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer