CamerounMusique

Aloa Javis, l’un des monuments du bikutsi est décédé

L’un des baobabs du bikutsi, Aloa Javis est décédé mardi 12 mai 2020, des suites de maladies. L’icône du bikutsi souffrait de la typhoïde et du diabète. Aloa Javis a commis dans les années 70 des hits qui ont fait danser tout le cameroun, on peut citer entre autres : «Subugu mu», «opérateur», «Satan Eding», «Dze ya ye mayi»…

Le festibikutsi lui a rendu un vibrant hommage

Lors de la 19e édition du festibikutsi qui s’est tenu Du 20 au 25 novembre 2017 à Yaoundé, un hommage lui a été rendu. « Le festibikutsi rend hommage à deux compagnons d’armes  Aloa Javis et  Beti Joseph. De la génération de Messi Martin Ces artistes musiciens ont  fait l’essentiel de leur carrière musicale dans la promotion du rythme éponyme. Le festibikutsi rend hommage à ces compères septuagénaires aujourd’hui dont les mélodies continuent de nous remémorer une certaine époque. » avait dit René Ayina, promoteur du festival.

Commentaires

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer