Selon la CPI, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé peuvent désormais se « déplacer » librement - Culturebene
A la uneCôte d’ivoireInside

Selon la CPI, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé peuvent désormais se « déplacer » librement

La Cour pénale internationale (CPI) a annoncé jeudi 28 mai une modification des conditions de mise en liberté de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé, assignés à résidence en Belgique et aux Pays-Bas, depuis leur acquittement en janvier 2019.

Selon Radio France Internationale (RFI), « les deux hommes ne seront plus empêchés de se déplacer en dehors des limites de la municipalité dans laquelle ils résident. Ils n’auront plus à remettre au greffe toutes les pièces d’identité dont ils disposent, en particulier leur passeport. Ils ne devront plus se présenter chaque semaine auprès des autorités de l’État d’accueil ou auprès du Greffe. »

En d’autres termes, cela veut dire que Charles Blé Goudé et Laurent Gbagbo sont beaucoup plus libres de leurs mouvements qu’ils ne l’étaient auparavant. Les deux hommes peuvent donc aller vivre dans un des 134 états parties au statut de Rome et donc en Côte d’Ivoire, à condition toutefois que les autorités du pays acceptent de les accueillir.

Les réjouissances

L’ex-président ivoirien Henri Konan Bédié, chef du parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), principal mouvement d’opposition, a fait part de sa joie, estimant que cette décision de justice est « un moment de bonheur pour la majorité des Ivoiriens ». « Savourons collectivement cette immense joie, car nous tenons désormais, l’une des clés de notre réconciliation nationale », a-t-il déclaré.

S’exprimant sur l’AFP, Franck Anderson Kouassi, le porte-parole du Front Populaire Ivoirien (Le parti de Gbagbo) signale, « Nous sommes contents, c’était important que ces restrictions soient levées », et d’ajouter, « On attend maintenant la date de son retour au pays. On va l’accueillir. »

Gbagbo, 74 ans, vit depuis à Bruxelles, tandis que M. Blé Goudé, 48 ans, est resté à La Haye. Outre la CPI, les deux personnalités ont maille à partir avec la justice de leur pays. Début novembre 2019, la justice ivoirienne a condamné en appel M. Gbagbo par contumace à 20 ans de prison pour le “braquage” de la Banque centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest pendant la crise post-électorale de 2010-2011. Blé Goudé, lui, par contre a été condamné en décembre 2019 par contumace à 20 ans de prison pour des crimes commis dans le cadre de la crise post-électorale de 2010-2011.

Commentaires

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité. Notre survie en dépend :)