Le regard de Blanche Montigny face à l’adversité - Culturebene
CamerounLitteratureLivre

Le regard de Blanche Montigny face à l’adversité

Dans deux ouvrages édités par les éditions Nouvelle d’Afrique, l’auteure présente les péripéties de la vie.

« Au prix du sang » et « la révolte des morts » sont deux ouvrages de Blanche Montigny qui viennent de paraitre dans  les bibliothèques.  Ces deux œuvres ont  en commun la célébration du travail dur et de  la victoire du bien sur le mal. Dans  un français facile à appréhender, l’auteure à travers les vies de plusieurs protagonistes donne son point de vue sur les difficultés de la vie, la méchanceté humaine et la paresse.

Le premier ouvrage  « Au prix du sang » met en vitrine  un protagoniste, Beret Rouge, un égoïste, avare et paresseux qui  dès sa tendre enfance  avait été initié par son grand-père à la sorcellerie. Partisan de moindre effort, il s’appuiera sur cette pratique  plus tard  pour s’enrichir en offrant en sacrifice les membres de sa famille dont son grand père.  Ceci à travers les pratiques occultes.  Rien  n’arrête plus Beret Rouge dans  ses pratiques occultes ; dans la vie sociale tout lui réussit. Ses actes de méchancetés se multiplient de jour en jour. Il  passe  de sacrifice humaine, à l’inceste avec ses progénitures issues de ses relations avec plusieurs conquêtes. C’est Bianca une de ses nombreuses concubine qui mettra fin à ce mal. « Au prix du sang », est l’illustration même de l’adage qui dit qui crache en l’air le reçoit en plein figure.

Le second ouvrage « la révolte des morts », qui par  son titre pourrait laisser croire à une histoire métaphysique, présente plutôt la vie de plusieurs protagonistes, dont la vie n’a pas été tendre pour eux. Dont les méchancetés humaines ont anéanti leur vie, mais malgré l’adversité, ils n’ont pas baissé les bras, ils n’ont pas perdus espoir. Et un  jour le soleil s’est levé sur leur vie. Ceci grâce au soutien l’héroïne principal Bianca, une autre victime de la maltraitance familial qui a su se relever. A travers cet ouvrage  Blanche Montigny démontre combien il est impératif d’avoir une société où l’amour  du prochain et  la solidarité dans les familles prévalent sur l’amour  du matériel et du gain égoïstes.

Blanche Montigny  née Essougou est une écrivaine Franco-camerounaise résidant à Paris. Elle est une assistante maternelle qui en  2016 a mis sur pied une association « Pain de l’Amitié » pour venir en aide à tous les opprimés du monde.

Eliane Sara Nématchoua

Commentaires

0 commentaires


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux:

📸 INSTAGRAM: https://instagram.com/culturebeneofficiel
🌐 FACEBOOK: https://www.facebook.com/culturebene
🐤 TWITTER: https://twitter.com/culturebene
📩 EMAIL: culturebene@declikgroup.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité. Notre survie en dépend :)