AfriqueGabonInside

Gabon : l’ancien président Ali Bongo a cessé sa grève de la faim

En mai dernier, l’avocat de la famille Bongo annonçait aux médias que l’ancien président Ali Bongo et ses deux plus jeunes fils Jalil et Bilal ont entamé une grève de la faim pour protester contre la « séquestration » et les « actes de torture » dont plusieurs membres de leur famille seraient victimes. Dimanche 30 juin, RFI a révèlé que l’ancien président gabonais a stoppé sa grève de la faim.

Le 14 mai 2024, Ali Bongo Ondimba, en conflit avec le Comité pour la transition et la restauration des institutions (CTRI), avait déclenché une grève de la faim. Selon RFI, après 45 jours, l’ancien président du Gabon a pris la décision de lever sa privation.

D’après Radio France International (RFI), Ali Bongo Ondimba a pris la décision, le dimanche 30 juin 2024, après avoir consulté ses proches, de reprendre à manger. D’après notre source, un membre du clan Bongo a déclaré que son entourage l’a imploré de cesser. Il avait perdu du poids et sa capacité à se déplacer s’était détériorée.

Cependant, la démarche d’Ali Bongo de se priver de nourriture a porté ses fruits, car l’ancien président aurait obtenu l’autorisation du CTRI de quitter le Gabon avec ses deux fils à savoir Jalil et Bilal. Au moment où nous écrivons ces lignes, ils seraient maintenant à Londres en compagnie de leur belle-sœur Léa Bongo Valentin.

Ali Bongo se retrouve donc loin du Gabon, mais un peu plus loin de son épouse et son fils aîné qui sont toujours emprisonnés.

 

Commentaires

0 commentaires

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux:

📸 INSTAGRAM: https://instagram.com/culturebeneofficiel
🌐 FACEBOOK: https://www.facebook.com/culturebene
🐤 TWITTER: https://twitter.com/culturebene
📩 EMAIL: culturebene@declikgroup.com
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page