InsidePeopleStars & People

A l’origine, Barack Obama ne voulait pas du slogan « Yes We Can »

Un ancien conseiller de campagne de Barack Obama a raconté comment il avait eu du mal à faire accepter le célèbre slogan « Yes We Can » à l’actuel président des Etats-Unis, alors seulement candidat.
« Yes We Can ». Le slogan était emblématique et a marqué son arrivée historique à la Maison Blanche. Pourtant, à l’origine, Barack Obama n’en voulait pas. Avant d’être repris à l’unisson par des foules de supporters et d’orner de nombreux produits dérivés, les trois petits mots ont mis du temps à convaincre le futur président des Etats-Unis.

« Ouh là là, c’est pas un peu niais? »

David Axelrod, un ancien conseiller de campagne de Barack Obama, à l’origine du fameux slogan de ralliement, a ainsi raconté au New York Times Magazine comment l’actuel locataire de la Maison Blanche avait accueilli sa trouvaille, au cours de la campagne pour les élections sénatoriales de 2004, pendant laquelle Obama briguait le poste de sénateur de l’Illinois.

« Michelle était là pour le premier enregistrement de la publicité. C’était celle qui finissait par la phrase ‘Yes we can' », explique ainsi David Axelrod.

Barack Obama « a lu tout le script et après la première prise, il a dit, ‘Ouh là là, c’est pas un peu niais?’. Je lui ai expliqué que je trouvais que c’était un super slogan, et il a regardé Michelle et lui a demandé: ‘Qu’est-ce que tu en penses?’. Elle a secoué la tête lentement et elle a dit: ‘Pas niais’. Heureusement qu’elle était là ».

Autrement dit, c’est à Michelle Obama que l’on doit le « Yes We Can », qui a accompagné la victoire de son époux en 2008.

Inspiré par un syndicaliste latino-américain

Toutefois, il faut rappeler que le slogan, si emblématique d’un rêve à l’américaine, a été directement inspiré par un cri de ralliement en espagnol imaginé par le syndicaliste latino-américain César Chavez, fondateur de la National Farm Workers Association: « Si se puede ». Le slogan avait été imaginé en 1972, pour une grève de la faim contre l’interdiction du droit de grève aux ouvriers agricoles en Arizona.

Écrit par A.S.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer