Moussongo Agnès Florine : « La Couture me permet de nourrir ma petite famille ». - Culturebene
ArtsCamerounMode

Moussongo Agnès Florine : « La Couture me permet de nourrir ma petite famille ».

Madame Moussongo, vous êtes une fidèle du SIARC.

Ça c’est vrai (rire) ; c’est la quatrième fois que je reviens.

Est-ce à dire que vous y trouvez satisfaction ?

Bien sûr, autrement je ne reviendrais pas quatre fois de suite.

Certains exposants se plaignent du fait que cette année ne leur soit pas favorable comme les celles précédentes ; serait-ce votre cas, à quelques heures de la clôture ?

Honnêtement, je ne voudrais pas me prononcer sur la question de cette façon ; je sais juste qu’on nous a dit que la fermeture a été reportée parce que certains visiteurs attendaient encore leur salaire. Donc il est fort probable que ce dernier weekend qui nous attend, nous ferons des recettes.

Vous faites dans la couture et la décoration ; comment décrieriez-vous votre travail ainsi exposé ?

Ce sont en partie des tenues traditionnelles ; je fais plus dans la teinture sur tissu, et je couds des KABA, des chemise avec broderie et sur lesquelles j’ajoute de petites décorations faites en paille. J’ai également confectionné une collection de KABA personnalisés avec le logo du SIARC. Vous savez, le KABA c’est la tenue par excellence des femmes SAWA.

Sinon, votre petite entreprise rapporte assez ?

Bah, je dirais qu’elle me permet d’encadrer ma petite famille.

Vous êtes basée où exactement ?

Mon atelier se trouve à la nouvelle route Bessengue Akwa-Douala, mais je tiens également un espace à Bomono Dibombari. Je réponds aux 99 58 19 28 et 33 43 08 76.

Commentaires

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité. Notre survie en dépend :)