A la uneCamerounMusique

COTCO célèbre la fin d’année avec Lady Ponce

Les employés, cadres et proches de la Cameroon Oil Transportation Company (COTCO) étaient rassemblés autour de leur Directeur Général, Christian Lenoble, au vu de passer un moment trrès agréable, certainement non seulement pour se féliciter du bon bilan de la structure, mais aussi s’offrir une belle détente ; ne dit-on pas « Après l’effort, le réconfort »…

C’est un Saint John’s Plaza au décor incroyable qui accueillait ainsi cette cérémonie prestigieuse qui plus tard va laisser place au divertissement prévu pour le grand plaisir des convives ; et pour agrémenter cette superbe soirée, Pokam Narcisse gagnera tout d’abord le plancher pour la note d’humour, puis passera le témoin à un dinosaure de la musique camerounaise, qui n’est autre que le père du MAKASSI, Sam Fan Thomas. Ce dernier replongera les invités dans ces classiques d’antan, qui ne laisseront personne différente. Toute la salle reprendra en chœur ces titres qui pour la plupart se chantent encore à nos jours dans plusieurs pays africains et valent à leur auteur de nombreuses récompenses. Willy le Sicilien, digne fils (ex danseur et chorégraphe) de Lady Ponce aujourd’hui lui-même artiste, démontrera tout son talent et gagnera l’estime de ses nouveaux admirateurs, séduit par l’ampleur du spectacle.

La reine du SECOUEMENT, guest star de la soirée préparera par la suite son entrée ; pour faire durer le suspense, on laissera un orchestre précéder sa venue, lequel s’évertuera à reprendre des titres qui font un tabac en cette période de fin d’année…

Il est alors un peu plus de minuit lorsque le maitre de cérémonie se décide d’introduire (enfin) la star dans la salle, qui, déjà ne retient plus son souffle. Sa dizaine de danseur va tout d’abord gagner la piste pour une petite chorégraphie en guise de mise en condition, et Lady Ponce peut alors faire son entrée sous une pluie d’ovations.

Les invités, maitrisant la quasi-totalité de son très riches répertoire, scandait alors ses nombreux titres comme pour l’inciter à chanter une chanson précise. La Ponceuse avait alors l’embarras du choix. Elle amorcera avec des extraits de son album La loi du Talion, avant de revisiter ceux de ses autres albums. Les multiples perles qui attifaient ses hanches donnaient encore plus d’ampleur à ses déhanchements et coups de reins dont elle seule détient le secret.

Invités VIP et Cadres auront beau se retenir, mais la tentation de s’approcher de cette beauté insaisissable était si forte, qu’ils finiront (tous) par céder. Quelques farotages (exercice auquel se prêtent les plus nantis en jetant des billets de banques sur un artiste en pleine prestation) sont alors observés, non sans une touche particulière d’Atalaku (des propos laudateurs à l’endroit  d’un fortuné avec pour but de l’inciter à venir distribuer quelques billets de banque), version Lady Ponce. Là encore, les invités s’y prêteront volontiers, avant de se délecter du tout nouveaux single Devines, une collaboration avec Koffi Olomidé… Mais jusqu’ici, l’homme le plus important dans la salle ne s’était fait remarquer ; un détail que HUMMER, la danseuse vedette de l’artiste (plus par ses rondeurs très généreuses) va s’atteler à régler au plus vite. Elle foncera droit vers ce dernier et l’invitera à la rejoindre sur la scène ; commence alors une partie de danse dont seul M. Christian Lenoble saurait la logique des pas…

Pour boucler en beauté, Lady Ponce va chanter le titre (que visiblement tout le monde attendait), Secoue-Secoue. Les dames n’ont plus aucun sens du protocole, et on les verra toutes se débarrasser de leurs talons devenus gênantes pour exprimer tout leur génie. On se serait cru à une Battle (compétition très enlevée de danse urbaine), tellement elles s’y donnaient sans réserve… Les hommes les rejoindront par la suite, et c’est désormais en couples qu’ils poursuivront la fête sur une piste qui ne tenait presque plus sous le poids de ces danseurs inégalables…

Pour dire au revoir à ce public charmant, la star invitera tous ses danseurs à ses côtés, et ensemble ils entonneront l’hymne national du Cameroun avec salut militaire. Ainsi marquera son passage, la Lady International…

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...