Faits diversInside

Un agresseur de moto lynché et brûlé par les populations de Bafoussam.

Des informations glanées sur les lieux laissent alors entendre que l’infortuné avait pour activité principale l’agression et le vol des motos. Selon les témoignages du voisinage, il était un peu plus de minuit (dans la nuit de samedi-dimanche) quand la victime a emprunté une moto à qui il aurait donné sa destination ; arrivé au niveau de l’auberge de la place, il a subitement demandé au mototaximan de s’arrêter et de lui remettre ses clés. Ce dernier voulant résister, verra surgir de nulle part d’autres individus visiblement de mèche avec le voleur présumé.

Il sera alors assez courageux pour lancer un cri de détresse qui alertera le voisinage ; voyant les voisins accourir vers eux, les complices auront le temps de s’échapper, laissant derrière leur émissaire. Ce dernier subira l’assaut des gourdins, avant d’être brûlé par les populations.

Il est à noter que ces derniers temps, la ville chef-lieu de la Région de l’Ouest assiste de plus en plus à des phénomènes du même type ; les quartiers Ndiengdam et Haoussa en sont l’exemple palpables. L’insécurité y a établit ses quartiers. Outre les motos, les cochons sont les alors les plus prisés, surtout en cette veille des fêtes de fin d’année. Ces malfrats, de plus en plus nombreux, sont aussi de plus en plus armés.

Un éleveur de cochons habitants le quartier « Lycée de Ndiengdam », raconte avoir été en quelques jours seulement victimes de plusieurs vols ; aujourd’hui il ne lui en reste plus grand-chose. Pour l’heure, l’autorité administrative de cette localité aurait d’ores et déjà prise des mesures adéquates afin d’appréhender les fugitifs dans un premier temps, et d’établir un véritable dispositif sécuritaire qui viendra rassurer les populations déjà assez traumatisées.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer