A la uneArtsCamerounInterviewMode

Anna NGANN YONN : « la mode est très structurée »

C’était quoi l’idée première du concept K-Walk ?

L’une des idées du K-Walk c’était de faire voyager les gens, c’est-à-dire le voyage dans l’esprit et le voyage physique. On a voulu dépayser notre public, tout simplement.

Que dire de la marque KREYANN’ ?

Vous savez, le but premier de ma marque c’est de la pousser à être plus professionnelle, parce que jusqu’ici ce que j’ai fait c’est du semi-professionnel…

Comment ça, semi-professionnel ?

C’est-à-dire que, beaucoup de pièces uniques, des productions en petites séries… Mais l’une des innovations c’est que tous les produits utilisés dans la collection sont suivis ; c’est-à-dire qu’ils ont directement été achetés chez les fabricants, et c’est des fabricants qui sont capables à tout moment de me fournir. Pour donner un nom à ma collection 2013, je me suis inspirée des images  films sur l’esclavage (dans les plantations de cannes à sucre), parce que c’est une époque que je n’ai pas connu ; voyez-vous, à cette époque les colons s’habillaient très chic pour se mettre à table alors que les esclaves c’est tout le contraire, malgré la petite toilette d’occasion, bref tout cela ramène à tout un ensemble d’impressions. Donc la collection évoque cette époque là.

On parle de Haute Couture, mais au Cameroun ils sont nombreux qui ne peuvent pas s’offrir ce qu’ils veulent…

Ecoutez, il faut faire attention, la mode est très structurée ; vous avez la production en grande série, le prêt-à-porter, la haute couture, le prêt-à-porter de luxe, bref c’est un secteur vaste, à chacun de trouver son créneau. On n’est pas obligé d’aller s’habiller en haute couture, avant elle il y a autre chose, à chacun son niveau.

A quoi pensez-vous à l’amorce d’une création ?

Je pense à plein de choses ; le chic, le beau, le glamour et surtout la qualité ; et dans la qualité il y a le choix des couleurs, le choix des matières, il y a les finitions, il y a la coupe. Après je pense au côté portable et le côté pratique ; vous savez, je ne fait pas partie de ces créateurs qui aiment contempler leurs collections, moi j’ai un show room, donc je dois vendre.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...