Histoire & PatrimoineInsidePortrait

Les grandes figures noires de l’histoire : Malcolm X et Angela Davis !

Ces deux activistes version masculin et féminin du Black Power sont des figures emblématiques du mouvement noir américain des années 1970. Malcolm X, converti à l’islam à sa sortie de prison et à la lutte pour la cause noire, est à l’opposé du mouvement non-violent pour les droits civiques emmené par le pasteur Martin Luther King, et pour une revendication plus violente des droits de la communauté noire. Il refusait l’assimilation et disait : « Je ne vois pas le rêve américain, seulement le cauchemar américain ». Il faut se rappeler que son père fut lynché par le Ku Klux Klan alors qu’il avait 5 ans, qu’il fut séparé de sa mère et qu’il se tourna vers la délinquance avant d’en venir à cette cause de la libération de l’homme noir.

Angela Davis naît en 1944, dans une famille militante, avec une arrière grand-mère esclave et alors que l’Alabama est toujours soumis à la ségrégation raciale. S’ensuivent des études intellectuelles associées à des évènements racistes autour d’elles qui forgent de plus en plus sa conscience militante. Elle adhère ensuite au parti communiste américain et au mouvement des Black Panthers, en 1969, à seulement 25 ans. Elle est alors accusée de meurtre dans la fuite de trois prisonniers politiques noirs, recherchée par le FBI et part en cavale. Selon elle (L’Express), « elle était devenue un symbole à détruire ». Elle est finalement arrêtée et emprisonnée pendant vingt-deux mois. Le monde entier, intellectuel (Jean-Paul Sartre, Jacques Prévert, Aragon) et musical (Les Rolling Stones, John Lennon et Yoko Ono), se mobilise pour obtenir sa libération. Finalement acquittée, elle poursuivit sa carrière universitaire, continuant sans relâche son combat pour la cause noire ainsi que l’émancipation des femmes.

Malcolm X lui, est assassiné en février 1965 mais ses idées perdurent avec les Black Panthers, mouvement révolutionnaire afro-américain créé en 1966 pour la libération des noirs américains. Leur but était de protéger les noirs contre les exactions de la police en constituant des milices. Angela Davis en fera partie mais elle n’était pas d’accord avec tout et notamment l’idée de créer une nation afro-américaine séparée des États-Unis.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer