A la uneLitteraturePeopleSénégal

L’auteure Rokhaya Diallo visée par un appel au viol sur Twitter

L’auteure et militante française anti-raciste Rokhaya Diallo a été visée dans la nuit de vendredi à samedi par un appel au viol sur le réseau social Twitter. La fondatrice de l’association Les Indivisibles, qui intervient régulièrement dans les médias et notamment sur RTL et Canal +, indique sur le site de la RTBF qu’elle fait régulièrement l’objet d’injures racistes. Mais cette fois-ci, elle entend porter plainte pour ne «pas laisser croire à certains qu’ils peuvent tout se permettre sous prétexte qu’ils sont derrière un clavier».

«Je reçois énormément d’injures racistes par mail ou sur les réseaux sociaux, c’est malheureusement habituel, explique la jeune femme au site belge. D’habitude, je ne donne pas suite à toutes ces insultes mais là, c’est plus grave. Il y a un appel au crime. J’ai donc décidé de porter plainte. Je ne veux pas laisser croire à certains qu’ils peuvent tout se permettre sous prétexte qu’ils sont derrière un clavier. Que ce soit sur les forums de commentaires, sur Facebook ou sur Twitter». «Je veux que cela serve d’exemple. Nous vivons dans un État de droit et les lois s’appliquent à tous. Or, cet appel est illégal dans le droit français», poursuit Rokhaya Diallo, qui estime que «les appels haineux et racistes sont devenus extrêmement banals». Symbole, selon elle, d’un climat général extrêmement tendu en France.

Sur son compte Twitter, la jeune femme reçoit de très nombreux messages de soutien. Certains en appellent même à une intervention de Manuel Valls.

Le compte de l’auteur à l’origine de l’appel au viol contre Rokhaya Diallo a été suspendu par Twitter et n’était plus accessible samedi.

Cet appel au viol intervient deux jours après une affaire similaire en Italie. Une élue locale du parti anti-immigrés et régionaliste de la Ligue du Nord a appelé jeudi à violer la ministre italienne de l’Intégration, Cécile Kyenge, une Italo-Congolaise, suscitant des réactions indignées dans la classe politique et son expulsion de la Ligue. Depuis son entrée en fonction au sein du gouvernement d’Enrico Letta fin avril, la ministre a été la cible de plusieurs attaques racistes.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...