A la uneCamerounInside

MTN Cameroon présente ses vœux à la presse camerounaise.

Directeurs de publications, journalistes, communicateurs, tous étaient conviés jeudi dernier à la salle de conférence de l’hôtel Akwa Palace de Douala ; c’était au cours de la cérémonie de présentation des vœux de cette société de téléphonie mobile à la presse Camerounaise. « Un geste rare », lançaient certains, et « une marque d’attention » non négligeable, marquaient d’autres…

Karl Toriola, qui a tôt fait de dresser le bilan de l’année 2013 et de dérouler les offres pour entrer dans le nouveau monde numérique en 2014 et au-delà, lors de son propos liminaires, se félicitera des avancées « positives » de sa structure : En 2013, 1,3 millions de nouveaux abonnés, une couverture réseau croissante avec une capacité de 1.231 sites cumulatifs, cinq nouveaux centres de service de proximité (dont trois à Douala) ont été ouverts pour améliorer la qualité de service offerte aux clients très exigeants, et plus de 600 milliards Fcfa à investir par Mtn Cameroon  pour les trois prochaines années surtout dans les domaines du DATA, les opérations de réseaux, les ressources humaines, les coûts fonctionnels, etc.

Ce dernier justifiera également sa rupture de contrat avec le championnat local qui, dira-t-il, souffre d’un amateurisme criard.

Très vite, la parole étant donnée aux hommes de médias pour d’éventuelles questions, l’atmosphère se transforme ; nous sommes sous l’arbre à palabres… Karl Toriola  est appelé à se prononcer sur les projets soutenus par l’entreprise : les awards de la presse camerounaise, le tournoi inter-médias et autres, dans ce monde de média,  qu’il affirme avoir dépensé plus de 3 milliards de Fcfa pour la publicité. Ce dernier nous révèlera également employer plus de 1000 camerounais dont 40% sont des femmes. Pour près de 200.000 familles pris en charge.

Pour finir, les nouveaux termes du contrat MTN Cameroun-Presse ont été entendus. Karl TORIOLA a promis de débloquer un budget de 3 milliards de Fcfa en faveur de la presse camerounaise ainsi que d’autres avantages liés à la qualité de ses services. Il s’agit : de fournir une offre tarifaire afin de favoriser les échanges de communication entre les journalistes sur l’étendue du territoire national de développer les services Internet tels que la création gratuite des domaines et supporter la fluidité et l’accessibilité de nos médias aux réseaux sociaux pour les échanges instantanés d’informations. Une aubaine justifiée comme sollicitude aux journalistes camerounais.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer