InterviewMusique

Didier Lalaye a.k.a Croquemort: « je suis un Tchadien libre de ses mouvements et de ses coups de gueule…»

En 2015 est sorti l’album Apprenons à les comprendre, le 2è de ta carrière. Peux-tu nous présenter cet opus ?

L’album intitulé « apprenons à les comprendre » est un concentré de 10 titres dont « cousin de l’UE » qui en fait est un ancien titre du premier album sorti en 2011. Enregistré entièrement au Tchad par le Label Preston Concept Records, mixé au Cameroun et enfin sorti officiellement lors d’un concert à l’institut français du Tchad en février 2015.

Tu es connu pour être très critique à l’endroit du pouvoir en place au Tchad. Comment l’album avait-il été reçu lors de sa sortie ?

Le concert de lancement de cet album a été pour moi un moment très fort. Il intervenait dans un contexte de répression, de manifestations et du début de la crise que connait le Tchad actuellement. Nous avons joué à guichet fermé avec plus de monde dans la cour qui n’a pas eu accès à la salle que des gens qui ont pu avoir des places. Contrairement à l’image qu’on a du Tchad, je crois que pour les artistes, il y a une liberté d’expression, c’est pourquoi je ne me plains pas trop d’être étouffé, je suis un Tchadien libre de ses mouvements et de ses coups de gueule. Je ne suis pas inquiété au Tchad, en ce sens que mes punchlines sont chirurgicales, réfléchies, où je ne laisse trainer aucune trace de diffamation, je parle des choses qui sont vraies et vérifiables. C’est pourquoi je ne voudrais pas être classé dans la catégorie des activistes qui sont à bout de souffle, qui crachent sur le pays en fabricant de fausses histoires pour ternir l’image du bled aux yeux du monde. Je suis Tchadien, je suis fier de l’être, ce que je connais, je l’ai appris au Tchad et donc pour moi ce pays est sacré. Et je suis fâché contre tous ceux qui le détruisent, que ce soit du côté du pouvoir, des activistes ou de l’opposition.

Cousin de l’UE est le slam qui va marquer les esprits. Parle-nous un peu de ce titre et le message que tu as voulu faire passer ?

Cousin de l’UE est un titre écrit en 2011 et remixé dans cet album de 2015. Ce titre est ce que j’ai vécu dans ma vie et dans ma chair, cette attitude de l’Europe à ne montrer que les côtés négatifs de l’Afrique alors qu’en réalité nous avons comme tous les autres continents, de la joie à coté de nos peines. Ceci est humain car partout dans le monde, il y a des problèmes. Mais le reste du monde joue plus à ce jeu de mettre en avant l’enfant malingre avec des mouches à la bouche, plutôt que le lancement d’un satellite au Nigeria. C’est ce genre de réaction 2 poids 2 mesures qui m’a inspiré ce slam pour rappeler les personnes qui nous dénigrent à revenir à la raison.

Presque 4 ans après sa sortie, tu décides de la commercialiser via des plateformes de téléchargement. Pourquoi avoir attendu si longtemps ?

L’album était commercialisé depuis longtemps sur CD Baby mais malheureusement tout le monde n’y avait pas accès, c’est ainsi qu’il a été élargi à 34 autres plateformes de distribution dont Spotify, iTunes et Deezer. Et l’actualité avec le FCFA aidant peut-être, notre équipe a reçu plusieurs demandes concernant ce titre. Et donc finalement, pour répondre au besoin, nous avons décidé de le partager au maximum

Comment procède pour acheter le titre ? 

Pour télécharger, écouter ou acheter ce titre Cousin de l’UE, Il suffit juste de se rendre sur une des plateformes de distribution sur le poster, de taper « croquemort » pour accéder au titre et après, il suffit juste de suivre les instructions. En effet, Cousin de l’UE est devenu un tube et a reçu plusieurs récompenses au Tchad et à l’international. Et il est toujours d’actualité et est toujours le titre le plus sollicité lors des concerts.

Absorbé par tes nombreux projets, à quand le retour de Croquemort dans les bacs ?

C’est vrai qu’actuellement, j’ai le cul entre 3 ou 4 chaises, mais un album est en préparation pour le deuxième semestre 2019, il s’intitule « Mental de spermatozoïde » et sera commercialisé à sa sortie sur les mêmes sites. Certains des titres seront interprétés à N’Djamena le 22 mars prochain lors de mon concert à l’Institut français du Tchad.

Entretien mené par Ebah Essongue Shabba, à Ndjamena

 

 

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...