A la uneArtsLitterature

L’écrivain Ivoirien Bernard B Dadié est décédé à l’âge de 103 ans

L’écrivain et ancien ministre ivoirien Bernard Binlin Dadié est mort ce samedi 9 mars, à Abidjan, à l’âge de 103 ans.
« Les Editions Présence Africaine ont la très grande tristesse de vous faire part du décès du romancier, dramaturge, poète, Bernard Binlin Dadié, samedi 9 mars, à Abdijan, à l’âge de 103 ans. Bernard Dadié était l’auteur de nombreux ouvrages parmi lesquels : Un Nègre à Paris, Patron de New York, La ville où nul ne meurt, Monsieur Thôgô-Gnini, Mhoi ceul, Béatrice du Congo, Légendes Africaines, Le Pagne noir. » a écrit les Editions Présence Africaine.
Né en 1916 à Assinie (sud-est de la Côte d’Ivoire), il se fait connaitre dès 1934 avec une pièce de théâtre satirique, « Les Villes ».
En 1950 il publie un recueil de poèmes engagés, « Afrique debout ! » qui dénonce les relations de domination entre Blancs et Noirs dans l’Afrique coloniale.
Son autobiographie romancée, « Climbié », parue en 1952, est sans doute son oeuvre la plus célèbre, également très critique vis-à-vis du colonialisme. En 1980, son roman « Les jambes du fils de Dieu » (1980) remporte aussi un franc succès.
Bernard Dadié a reçu deux fois le grand prix littéraire d’Afrique noire avec « Patron de New York » (1965) et « La ville où nul ne meurt » (1968).

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...