PeopleStars & People

Voici ce qu’il faut savoir sur Sibeth Ndiaye, la nouvelle porte-parole du gouvernement français

Pour beaucoup de français, c’est la surprise du remaniement du 31 mars 2019. Sibeth Ndiaye, l’Ex-conseillère presse et communication d’Emmanuel Macron a porte-parole du nouveau gouvernement d’Édouard Philippe. Qui est-elle réellement ?
-Elle est née le 13 décembre 1979 à Dakar (Sénégal). Elle passe son adolescence au Sénégal, jusqu’à l’obtention de son brevet à l’institution Jeanne d’Arc de Dakar.
-Elle étudie la philosophie politique à l’université Paris-Diderot entre 2004 et 2006. En 2007, elle obtient un master 2 en économie publique et protection sociale à l’université Panthéon-Sorbonne
– Son père, Fara Ndiaye, a participé à la création du Parti africain de l’indépendance avant de devenir numéro deux du Parti démocratique sénégalais d’Abdoulaye Wade et membre de l’Assemblée nationale. Sa mère, Mireille Ndiaye, décédée en 2015, est une haute magistrate qui a présidé la chambre pénale de la Cour de cassation du Sénégal, puis a été présidente du Conseil constitutionnel de 2002 à 2010.
– Chargée des relations de presse d’Emmanuel Macron durant sa campagne présidentielle, elle le suit au palais de l’Élysée après son élection.
– Elle avoue avoir « mis beaucoup de temps à [se] décider » avant de demander la nationalité française, qu’elle a obtenue en juin 2016.
-Elle s’adonne depuis quelques années à la couture pendant ses rares moments de loisir. « Elle a une machine à coudre, confectionne ses vêtements et ceux de ses trois enfants. C’est sa façon de se détendre », raconte sa sœur aînée.
-En juillet 2017, selon L’Express, elle n’hésite pas à « [appeler] les médias quotidiennement quand on a des divergences d’interprétation » si un article déplaît19. La presse la décrit comme exerçant des pressions sur les journalistes dont les articles lui déplaisent (« C’est pas du travail de journaliste, c’est du travail de sagouin ! » l’entend-on dire à un journaliste dans le documentaire Emmanuel Macron, les coulisses d’une victoire), jusqu’à les mettre sur liste noire. Enfin, pour « protéger le président », elle déclare : « j’assume parfaitement de mentir. »
-En août 2017, Le Canard enchaîné rapporte que Sibeth Ndiaye, interrogée par un journaliste sur la réalité de la mort de Simone Veil, aurait répondu par SMS « Yes, la meuf est dead ». Sibeth Ndiaye dément, assurant que « le SMS est totalement faux ». Selon le journal, l’Élysée « cherche désormais à “muscler” la communication, et à mettre Sibeth Ndiaye sous tutelle. » Ibrahima Diawadoh N’Jim, ancien conseiller de Manuel Valls, estime pour sa part, dans une tribune en ligne publiée dans le journal Le Monde, que la polémique qui a suivi « relève d’un racisme insidieux encore bien présent en France »
-En février 2019, Le Monde relève sa manière de communiquer avec les journalistes lors du Salon de l’agriculture « sur un mode fait d’injonctions et de menaces » : « Vous devez obéir », « Si vous n’êtes pas contente, je vous sors du pool »

Lire Aussi   La franco-Sénégalaise Sibeth Ndiaye nommée porte-parole du gouvernement français

Lire Aussi  « Ce qu’on reproche à Sibeth Ndiaye, c’est d’être une femme noire qui a réussi »

Lire Aussi  Sibeth Ndiaye la conseillère presse d’Emma­nuel Macron critiquée pour son look, elle persiste et signe

Lire   Sibeth Ndiaye, gardienne de l’image d’Emmanuel Macron

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer