A la uneLitteratureLivre

Décès de Toni Morrison, première Afro-Américaine lauréate d’un Nobel de littérature

Toni Morrison, première auteure afro-américaine à avoir reçu le prix Nobel de littérature en 1993, est morte à l’âge de 88 ans, ont annoncé, mardi, sa famille et son éditeur.

L’écrivaine afro-américaine Toni Morrison, lauréate du prix Nobel de littérature en 1993, est décédée à l’âge de 88 ans, ont annoncé mardi 6 août sa famille et son éditeur.

« Toni Morrison est décédée paisiblement la nuit dernière, entourée de sa famille et de ses amis », précise un communiqué de ses proches.

Le texte ajoute que l’écrivaine, également lauréate du Pulitzer, est décédée à l’issue d’une courte maladie, sans préciser laquelle.

Prix Nobel et prix Pulitzer

Descendante d’une famille d’esclaves, Toni Morrison est connue pour avoir donné une visibilité littéraire aux Noirs. Cette brillante universitaire a écrit 11 romans sur une période couvrant six décennies, mais également des essais, des livres pour enfants, deux pièces de théâtre et même un livret d’opéra.

L’ex-président démocrate Barack Obama lui a rendu mardi un vibrant hommage, la qualifiant dans un tweet de « trésor national ».

« Son écriture représentait un superbe et profond défi à notre conscience et à notre imagination morale », a écrit l’ancien président, qui avait décerné la prestigieuse médaille de la Liberté à la romancière lors d’une cérémonie à la Maison Blanche le 29 mai 2012.

Toni Morrison was a national treasure, as good a storyteller, as captivating, in person as she was on the page. Her writing was a beautiful, meaningful challenge to our conscience and our moral imagination. What a gift to breathe the same air as her, if only for a while. pic.twitter.com/JG7Jgu4p9t

Barack Obama (@BarackObama) August 6, 2019

Elle a exploré toute l’histoire des Noirs américains depuis leur mise en esclavage jusqu’à leur émancipation dans la société américaine actuelle.

« Ses récits et sa prose captivante ont laissé une empreinte indélébile sur notre culture », a réagi Sonny Mehta, président de la maison d’édition Knopf, basée à New York et faisant partie du groupe Random House.

Son roman « Beloved », tragédie d’une mère qui tue sa fille pour qu’elle échappe à l’esclavage, a obtenu le prix Pulitzer en 1988.

Parmi ses autres ouvrages les plus connus figurent « The Bluest Eye » (« L’Œil le plus bleu ») ou « Jazz », la suite de « Beloved ».

Toni Morrison avait le sens de la formule, dont celle-ci, qui est restée célèbre: « S’il y a un livre que vous aimeriez lire, mais qui n’a pas encore été écrit, alors c’est votre devoir de l’écrire ».

Source : AFP et Reuters

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...