Inside

Zimbabwe : Plusieurs éléphants décimés par la faim

C’est la débandade  au  parc national de Hwange au Zimbabwe, selon des informations concordantes, au moins 55 éléphants sont morts au cours des deux derniers mois à cause de la sécheresse.

La sécheresse galopante dans cette région ajustée par un certain nombre de facteurs accroit la mort des éléphants .Et cette calamiteuse situation a une incidence directe sur la vie des humains et de la faune.

Affaiblis par une quête excessive de l’eau,  les corps de certains d’entre eux auraient été retrouvés à moins de 50 mètres des bassins d’eau, ce qui laisse supposer qu’ils avaient parcouru une grande distance et sont morts juste avant de les atteindre. Au regard de la situation que traverse actuellement le Zimbabwe,  la crise économique entraîne  l’inexistence de fonds pour gérer correctement la faune. Le Zimparks – qui ne reçoit pas de financement du gouvernement  tente de forer des puits, mais manque d’argent pour continuer, a ajouté M. Farawo qui a également révélé que les éléphants ont causé « la destruction massive » de la végétation à Hwange, a déclaré M. Farawo.

Le parc peut accueillir environ 15 000 éléphants, mais en compte actuellement plus de 50 000. Dans l’immense parc national de Hwange, au Zimbabwe, le problème n’est pas simplement le manque de pluie, mais bien trop d’éléphants. Le surpeuplement a poussé les animaux à sortir du parc à la recherche de nourriture. Dans ce processus, ils ont déjà tué 22 villageois cette année, révèlent des responsables. De ce fait , des mesures ont été prises pour estomper ces données.

 

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer