CamerounInsidePolitique

Exclu de l’AGOA par Donald Trump, le gouvernement camerounais mécontent réagit !

Plus de deux semaines après son exclusion de l’AGOA par le Président américain Donald Trump, le gouvernement camerounais réagit et juge que l’exclusion du Cameroun de l’African Growth and Opportunity Act (AGOA) « procèdent d’une méconnaissance de la situation réelle », a-t-on appris auprès de l’Agence Ecofin.

« Le gouvernement camerounais estime qu’autant l’éligibilité du Cameroun à l’AGOA procédait d’une décision souveraine du gouvernement américain, autant l’éventuelle décision dudit gouvernement de retirer au Cameroun le bénéfice des avantages de cette loi relève d’un acte de souveraineté que nul ne peut lui contester. Pour autant, ce qui est contestable à nos yeux, ce sont les prétextes et raisons avancés pour expliquer ou justifier cette volonté du gouvernement des Etats-Unis », a déclaré Réné Emmanuel Sadi, le ministre camerounais de la communication.

Selon M. Sadi, le gouvernement camerounais est fondé à dire que ces raisons invoquées pour justifier la décision envisagée des autorités américaines ne correspondent guère à la réalité des faits sur le terrain. Elles procèdent, de l’avis du gouvernement, « soit d’une ignorance ou d’une méconnaissance de la situation réelle, telle qu’elle a prévalu et prévaut encore dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, soit d’une volonté délibérée d’ignorer cette réalité ».

Le 31 octobre 2019, le président américain Donald Trump a pris la décision de retirer dès le 1er janvier 2020 le pays de Paul BIYA des pays bénéficiaires des avantages de la loi sur la Croissance et les perspectives économiques en Afrique (AGOA)

Ce retrait du Cameroun des pays bénéficiaires de l’AGOA s’explique selon Donald Trump par les violations indéniables des droits de l’homme dans le pays. Mais le porte-parole du gouvernement estime contestable les motifs justificatifs mis en avant par Donald Trump pour expliquer sa décision.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer