Mbesso Sonita Fabiola : « Je ne suis pas assez belle parce que je suis trop maigre » - Culturebene
CamerounCinéma

Mbesso Sonita Fabiola : « Je ne suis pas assez belle parce que je suis trop maigre »

Jeune actrice camerounaise, Mbesso Fabiola dit passer à côté de plusieurs projets à cause de son physique jugé maigre. En effet, quand on est mince on a droit aux regards, mais aussi aux remarques désobligeantes. C’est donc le cas de la talentueuse actrice Mbesso Sonita, qui crie son halle bol si l’on s’en tient à son post Facebook de ce matin.

Dans notre société, la maigreur fait peur et est à tort assimilée à la maladie. Alors on n’hésite pas à dire à une personne mince qu’elle est « trop maigre » ou pire qu’elle est « anorexique », sans peser le poids de ses mots et sans se douter que cela peut la blesser.

Critiqué voir rejeté à cause de sa corpulence jugée trop maigre, Mbesso Sonita Fabiola a décidé de remettre ce sujet sur la table. En effet, dans un post sur son mur Facebook, la jeune actrice n’a pas mâché ses mots pour crier son halle bol face aux critiques sur son physique. « Oui c’est vrai je suis trop mince, voire même maigre. Mais je n’ai jamais demandé à être ainsi. Je ne suis pas assez belle parce que je suis trop maigre, je ne suis pas appelée dans plusieurs projets cinématographiques à cause de ma maigreur », a-t-elle écrit.

Dans la suite de son récit, la jeune femme s’interroge sur ce que ses détracteurs attendent d’elle. « Mais que voulez-vous donc que je fasse vu que c’est naturel? Que je prenne des produits pour avoir des rondeurs ? ». En tout cas Fabiola s’aime et s’accepte t’elle quelle est. « J’ai bien réfléchi et je ne ferai rien pour avoir une forte corpulence car je m’aime ainsi. Si je dois avoir des rondeurs, alors ça viendra tout naturellement. Peut-être après l’accouchement, qui sait ? »

Tu es belle comme ça Fabiola, ne change rien à cela a moins que ça ne vienne seul…  Le pire, et c’est ça qui est contradictoire, c’est que ces remarques sortent parfois de la bouche de personnes mal dans leur peau, qui souffrent elles-mêmes du regard des autres.

Commentaires

0 commentaires

Danielle NGONO

Rédactrice chez Declik Group

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité. Notre survie en dépend :)