La diaspora Camerounaise s’insurge contre la libération du rappeur Français MHD ! - Culturebene
InsideLight On

La diaspora Camerounaise s’insurge contre la libération du rappeur Français MHD !

Présumé assassin du jeune Loïc Kamtchouang, le rappeur Français Mohamed Sylla alias MHD a été libéré sous contrôle judiciaire. Ce jeudi 16 juillet 2020, la star de l’Afrotrap MHD a été libéré après avoir purgé deux ans de prison .Il est accusé d’être l’un des auteurs du meurtre du jeune Camerounais Loïc Kamtchouang. Les camerounais de l’étranger voient cela comme un second assassinat de leur compatriote .Ils exigent que la justice française fasse en sorte que MHD retourne en prison, car pour eux il est incongru d’être libéré après avoir commis un meurtre barbare et atroce. Pour rappel Loïc Kamtchouang, âgé de 23 ans au moment des faits, avait été écrasé par une voiture appartenant à MHD, lynché et poignardé par une bande de gaillards, dans la nuit du 5 juillet 2018, à l’angle des rues Saint Maur et Tesson dans le 10ème arrondissement de Paris.

Voici le Communiqué des camerounais de l’étranger

L’Union des Camerounais de l’Etranger (UCE) s’insurge contre la remise en liberté sous contrôle judiciaire du Rappeur MHD de son vrai nom Mohamed Sylla, présumé assassin du jeune Loïc Kamtchouang. C’est une insulte à la victime, à sa famille et aux associations qui se sont mobilisées pour que la vérité soit dite sur l’assassinat crapuleux de Loïc Kamtchouang .

Mobilisation contre la remise en liberté sous contrôle judiciaire à du Rappeur MHD de son vrai nom Mohamed Sylla .

L’Union des Camerounais de l’Etranger (UCE) se solidarise avec la famille et les avocats de Loïc Kamtchouang contre la remise en liberté sous contrôle judiciaire du Rappeur MHD de son vrai nom Mohamed Sylla ce jeudi 16 juillet 2020.

Cette remise en liberté est révoltante. Elle est une insulte faite à la famille de la victime. Nous rappelons que Loïc Kamtchouang, âgé de 23 ans seulement au moment des faits, avait été écrasé par une voiture (celle de MHD), lynché, poignardé, zigouillé par une bande de gaillards, dans la nuit du 5 juillet 2018, à l’angle des rues Saint Maur et Tesson dans le 10ème arrondissement de Paris.
L’Union des Camerounais de l’Etranger (UCE) espère que la cour d’appel de Paris qui doit examiner l’appel formé par le parquet de Paris le 23 juillet, prononcera l’incarcération de monsieur Mohamed Sylla, présumé assassin du jeune Loïc Kamtchouang.

L’Union des Camerounais de l’Etranger (UCE) appelle les Camerounais et Franco-Camerounais ainsi que les associations, à manifester leur indignation. L’Union des Camerounais de l’Etranger (UCE) invite ses adhérents à rester mobilisés et à participer à toutes initiatives à venir dénonçant cette remise en liberté sous contrôle judiciaire

Pour l’instant les autorités Françaises n’ont pas encore réagi à ce communiqué.

Commentaires

0 commentaires

Atti Mahamat Abana

Rédacteur chez Declik Group

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité. Notre survie en dépend :)