Debordo Leekunfa à Sidiki Diabaté : « C’est le début de la fin de ta carrière » ! - Culturebene
PeopleStars & People

Debordo Leekunfa à Sidiki Diabaté : « C’est le début de la fin de ta carrière » !

Les réactions ne cessent de se multiplier concernant l’affaire de violence conjugale de Sidiki Diabaté sur sa conjointe la Guinéenne Mamacita Sow. L’on se souvient que l’une des réactions qui avait fait le buzz sur la toile était celle de l’artiste ivoirien Derbordo Leekunfa.

Si pour certains, cette affaire était une occasion pour Debordo de tacler le chanteur malien Sidiki Diabaté, il convient de rappeler que les deux artistes ont toujours eu des relations très tendues. Les deux chanteurs ne ratent jamais la moindre occasion de s’attaquer réciproquement pour étaler leur animosité sur la place publique.

Après avoir pris connaissance des violences conjugales exercées à répétition sur sa conjointe, le dimanche 20 septembre 2020, All Africa Music Awards a décidé de retirer le chanteur malien Sidiki Diabaté de l’édition 2020 des Afrimma Awards.

Une bonne occasion pour Debordo de tacler l’artiste malien après une première attaque, il y a quelques jours. Sur sa page Facebook, l’artiste ivoirien n’a pas fait dans la dentelle pour cracher ses vérités.

« Un maudit lâche, un pédé, faible !!!. Tu oses t’en prendre aux femmes !!!. C’est le début de la fin de ta carrière. » a écrit Debordo Leekunfa à propos de Sidiki Diabaté. “Règle première : ne jamais taper la femme !. Je suis Mama Cita ( nom de la compagne de Sidiki Diabaté). Je lance un appel à toutes ses ex de porter plainte pour qu’il paye pour tout ce qu’il vous a fait subir.” s’est-il exprimé.

Pour rappel, Sidiki Diabaté est accusé par sa conjointe de l’avoir violenté à plusieurs reprises. C’est à travers une publication sur les réseaux sociaux que la supposée victime avait dévoilé les images dans lesquelles, elle présente des marques de brûlures et de violences physiques sur tout le corps:

J’ai subi plusieurs violences. J’ai subi plus que ça… “Au début, je me suis dit que c’était par jalousie. Je me suis dit qu’il m’aimait. Mais ça continuait … Moi j’ai subi tout ça par amour. Je l’aimais vraiment… Il me frappait avec des rallonges … J’ai été séquestrée pendant presque deux mois. J’étais enfermée dans la maison”, a déclaré la belle Mamacita Sow.

Commentaires

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité. Notre survie en dépend :)