InsideLight On

La réponse de Magali Palmira Wora à Jovi

Le Cameroun n’a pas porté ses fruits à Durban le 18 Juillet dernier lors de la prestigieuse cérémonie de récompenses MAMA (Mtv Africa Music Awards) ; ses valeureux représentants, Stanley Enow (catégorie Meilleure Collaboration) et Jovi (Meilleur artiste francophone), ne brilleront donc pas comme l’ont tant souhaité leurs fans respectifs, mais leurs nominations n’ont certainement pas manqué de susciter une lueur d’espoir en cette jeunesse camerounaise très active dans le domaine musical et le style urbain en particulier. Mais un problème tout autre captive désormais les attentions ;

Tout porte à croire que rien ne va plus entre la French Talent Representative à MTV Base (par ailleurs présidente de la Real black music et de ROCKSTARR4000/Sony Music Africa) et le big Vulture du hip hop camerounais. Selon la première, tout est parti d’un malentendu survenu lors du processus d’inscription effective de Jovi relative à sa nomination à la prestigieuse cérémonie de récompenses MAMA (Mtv Africa Music Awards) à Durban. Toujours selon Palmira, des propos pas très polis de l’artiste et du site jewanda.com à l’endroit de Stanley Enow n’étaient pas du tout à son goût, d’où  un rappel à l’ordre ; sauf que ce rappel à l’ordre n’a pas du tout enchanté la team New Bell Music, qui ne manquera pas de réagir à sa manière…

Le communiqué relatif à l’absence de JOVI à Durban, émis par Magali Palmira Wora, mettra alors le feu aux poudres : « Communiqué : Pour des raisons indépendantes de leurs volontés Dj Arafat et Tour 2 Garde ne seront pas présents à la cérémonie des MTV MUSIC AFRICA AWARDS où ils sont nominés pour la catégorie Best Francophone. L’ambassade d’Afrique du Sud à Abidjan n’a pas donné les visas aux artistes en dépit de leurs dossiers bien constitués et des interventions de MTV pour faciliter la demande de visa. En tant que représentante Francophone de MTV Base Africa, nous en sommes fort attristés. Par ailleurs, depuis sa nomination nous n’avons reçu aucun retour de l’artiste Jovi. Donc nous ne pouvons-nous exprimer sur sa présence ou sur son absence.Cependant Toofan (Togo), Laurette la Perle (RDC) et Stanley Enow (Cameroun) sont bel et bien présents à Durban. RDV CE SOIR », pouvait-on lire sur le compte Instagram de cette dernière.

L’équipe de JOVI ne tardera pas à répliquer sur le biais d’un communiqué de presse :

« COMMUNIQUE DE PRESSE

Yaoundé, 18 juillet 2015

Nous avons été choqués de prendre connaissance du « communiqué de presse »  que Madame Magali Palmira Wora a pris la liberté de diffuser sur son compte Instagram personnel, au nom de la société MTV Africa qu’elle représente en zone francophone en Afrique. Ceci est donc un communiqué pour rétablir la vérité. L’artiste de New Bell Music, Jovi, ne sera pas présent à la cérémonie des MTV Africa Music Awards 2015 à Durban ce samedi 18 juillet.
En effet, Jovi n’a été notifié de son invitation formelle que le jeudi 9 juillet 2015 au soir. Or, le Haut Commissariat d’Afrique du Sud à Yaoundé, stipule que toute demande de visa prend 5 jours ouvrables, il n’a donc pas été possible pour l’équipe de New Bell Music de faire les démarches nécessaires à temps pour son artiste. Cette invitation formelle a été envoyée par Madame Melanie Triegaardt, responsable des programmes de MTV Africa avec qui Madame Rachel Burks, Vice-Présidente de New Bell Music est en contact direct. Madame Burks a d’ailleurs notifié au comité que Jovi ne pourrait être présent ce jour dû à l’envoi tardif de l’invitation officielle, ce à quoi ils ont répondu en bonne et due forme. Il n’est malheureusement d’aucune surprise de lire les propos diffamatoires de cet individu à l’encontre de Jovi car il est à préciser, qu’il y a quelques mois Madame Palmira Wora a eu à menacer par courrier formel de ne pas diffuser les clips de Jovi. Ces menaces ont été proférées à l’encontre des membres de l’exécutif de New Bell Music, ainsi que des personnalités de media pour le compte d’un autre artiste camerounais dont nous ne citerons pas le nom. Nous ne connaissons pas les relations de Madame Palmira Wora avec cet artiste ni les raisons profondes qui l’ont poussée à de tels propos, mais nous ne tolérerons ni l’ingérence, ni le chantage, ni la menace de qui que ce soit, fut-il un représentant de média qui plus est étranger.

Nous sommes un label indépendant camerounais dont le premier et principal but est la production musicale. Par conséquent, nous ne souhaitons pas être mêlés de près ou de loin à des petites batailles de personnes qui manquent de professionnalisme. Tous les courriers concernés ont été transmis à la direction de MTV Africa y compris ce communiqué qui nous a obligé à nous exprimer en public sur cette affaire. Nous espérons que la chaîne saura prendre les mesures nécessaires concernant cet individu car il va de soi que nous ne pouvons collaborer avec des personnes qui manquent de respect aux artistes et labels de musique qui sont pourtant l’essence même de cette industrie. Par ailleurs, nous demandons fermement à Madame Palmira Wora de retirer ses propos et de cesser ce qui commence à prendre une forme de harcèlement et d’acharnement à l’encontre de notre artiste et de ne plus proférer des propos diffamatoires au risque de nous voir saisir la justice pour faire respecter nos droits. Pour terminer, Jovi regrette fortement de ne pouvoir être présent à la cérémonie des MAMA et remercie du fond du cœur tous ses fans et supporters qui ont voté pour lui avec énergie durant ces dernières semaines. Vivant actuellement une période de deuil, il se recueille pour l’instant avec sa famille et ses proches, mais souhaite bonne chance à ses collègues artistes.

La Direction de New Bell Music. »

Entre mise au point et injonction, la team à JOVI ne lésinera sur la manière… Mais Magali prendra son temps pour une mise au clair ; au lendemain des MAMA, elle se prononce enfin : « J’ai été informé d’un communiqué de Jovi à mon sujet m’accusant de menace à son égard et de favoritisme. La cérémonie des MTV AFRICA MUSIC AWARDS étant prioritaire je n’ai pas pris la peine de réagir immédiatement. Cependant la cérémonie étant passé je peux prendre le soin d’éclaircir certains points.  Dans mon communiqué sur mes comptes Facebook et Instagram je pense que j’ai dit clairement « NOUS N’AVONS PAS EU DE RETOUR DE JOVI JE NE PEUX DONC M’EXPRIMER SUR SA PRÉSENCE OU SON ABSENCE ». Je pense par mes propos n’avoir pas insulté qui ce soit car étant en charge de la zone Francophone, c’est à moi que reviens la responsabilité de m’occuper des nominés Francophones et non ma collègue Mélanie Trieegaardt, qui est uniquement en charge de la programmation. Pour une meilleure compréhension je vais faire un rappel des faits.  Juillet 2014, j’ai cherché par tous les moyens à joindre Jovi car je voulais mettre la vidéo B.A.S.T.A.R.D en programmation sur MTV Base Africa. Tous les numéros que l’on me remettait n’étaient pas fonctionnel et quand j’ai pu tomber sur un soit disant assistant j’ai remis mes contacts et j’ai demandé à ce qu’il me contacte promptement. Un mois plus tard sans aucun retour de Jovi j’ai dû exprimer mon mécontentement sur Facebook pour qu’une personne de son staff en la personne de Rachel Burks me contacte. Je leur ai clairement reproché leur manque de professionnalisme. Ils ont donc commencé à m’envoyer leurs vidéos que j’ai fait rentrer en diffusion sans faire partie pris pour qui que ce soit, en dépit du fait que j’ai toujours constaté des messages de Jovi ou de Jewanda.com à l’égard de Stanley Enow très peu respectueux. Cependant je me suis permise de parler aux DEUX ARTISTES quand Jovi s’est permis de critiquer ouvertement Stanley en le citant même sur Twitter. J’ai exigé du respect entre Jovi et Stanley. De la même manière que je l’exige à  Jovi je l’exige aussi a Stanley. Je suis quelqu’un de profondément impartial. Car je pense qu’au lieu de diviser les forces JOVI ET STANLEY DOIVENT COMPRENDRE QUE LE PLUS IMPORTANT CE NE SONT PAS CES CLASHS TOTALEMENT RIDICULES MAIS C’EST REHAUSSER LES COULEURS DU DRAPEAU CAMEROUNAIS en matière de musique urbaine à l’échelle internationale. Les écrits que je vois concernant les différents entre Stanley et Jovi sont d’un enfantillage innommable. Et c’est à l’image des attitudes des pays Francophones. Pendant que les Anglophones  se serrent les coudes pour faire évoluer leur industrie musicale, nous acteurs de musique urbaine en Afrique Centrale nous nous activons à attiser des rancunes inutiles. J’ai, donc, exigé du respect sinon j’allais sévir et cela ne dénote en rien un parti pris. Juin 2014 j’ai contacté Suljah et Jovi par WhatsApp, de même que Rachel Burks par e-mail afin qu’ils m’envoient urgemment la biographie de Jovi en anglais et une photo haute définition pour les nominations aux MAMAS2015. En copie au communiqué les captures des deux mails sans réponses. JAMAIS JE N’AI REÇU UNE QUELCONQUE RÉPONSE DE JOVI, NI DE SULJAH NI DE JOVI. Nous avons donc fait sa nomination avec des éléments trouvés sur Internet. En copie également la capture de la liste pour les nominations que j’envoie au coordinateur des AWARDS où il est clairement dit que les deux individualités pour 2015 en matière de hip-hop en zone Francophone sont Stanley Enow ET Jovi. Si je faisais réellement un partie pris je n’aurais pas inclut Jovi dans la liste des nominations car ce n’est pas ma collègue Melanie Trieegaardt qui choisit les nominés Francophones, c’est moi et personne d’autre. Après les nominations je n’ai jamais eu de retour JOVI ou de son staff. Ils disent qu’ils ont reçu une invitation de Melanie Trieegaardt. Cependant ce n’est pas Melanie qui était en charge de l’organisation des AWARDS, c’est la société Funk Production qui devait fournir une invitation, une réservation d’hôtel où étaient logés les nominés, de même c’était à Funk Prod de valider les plans de vol et tout ça en coordination avec le représentant de la zone concernée. Donc cela n’a nullement été une affaire de partie pris, le fait est juste que l’équipe de JOVI ne m’a jamais recontacté en dépit du fait que je les ai contacté à maintes reprises car ils sont persuadés que je prends le partie de Stanley Enow. Je ne fais pas de partie pris je le répète, je m’entends avec tous les artistes qui veulent bien que je m’entende avec eux. Cependant mes affinités n’altèrent nullement mes prises de décisions professionnelles.  Le plus étonnant c’est que Youssoupha est dans le même cas que Jovi. Cependant à la veille de la cérémonie j’ai reçu un mail du manager de Youssoupha avec qui nous nous sommes expliqués. C’est dommage que de simple propos soient tournés dans tous les sens et de manière négative, jusqu’à salir mon image, sans connaître  le combat qui est le mien de faire mieux connaître la musique Francophone en zone Anglophone. Cependant je reste fair-play. Cela fait 14 ans que je travaille dans ce milieu et je ne suis nullement offusquée par ces propos. J’ai juste tenu à donner la VRAIE VERSION DES FAITS avec PREUVES pour éclaircir le grand public. Merci à votre média de me donner l’opportunité de m’exprimer à ce sujet et que Dieu vous bénisse. ».

Vivement que les deux parties s’accordent pour une issue favorable à l’avancée de la culture africaine, car comme l’a dit quelqu’un : « C’est l’Afrique qui gagne ! »

Commentaires

0 commentaires

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux:

📸 INSTAGRAM: https://instagram.com/culturebeneofficiel
🌐 FACEBOOK: https://www.facebook.com/culturebene
🐤 TWITTER: https://twitter.com/culturebene
📩 EMAIL: culturebene@declikgroup.com
Afficher plus

Articles similaires

2 commentaires

  1. J’espère que les concernés ont compris le message et que les fans camerounais deviendront avant tout fans de la musique camerounaise.

  2. Thank you Palmira for your update. I was wondering where you have been to give us your version of facts. I don’t know even your nationality. As I read your side of story, I can see where you are coming from and why you got caught in the middle of this nasty feud.

    It is shocking to see how low our Hip Hop Cameroonians artists behave. It is shocking how they try to lure people to believe their stories. After reading the release of Team Jovi about his absence to the MAMA in Durban, I immediately said there is a “Lack of International Management Skills” from Team Jovi. In their press-release, they said they received the official invitation only on July 9, 2015 and that the South Africa Embassy in Cameroon requires a 5 days process to give the visa. So the question I asked was: didn’t we have more than 5 days between July 9 and July 18 to help Jovi get his visa and travel? I became as doubtful about Team Jovi account as they began a subjective analysis saying Magali Palmira is helping only Stanley and they don’t the type of relationship existing between Palmira and Stanley. It is low and childish. Are they going to forbid people to have normal and business relationships? What is the beef in that?

    On July 14, 2015, http://www.lwn-mag.com released an exclusive interview of Stanley. A question was asked to him why he did not accept the opened arm of Jovi after the nomination. Stanley did not answer directly and clearly to the question. I reacted by writing a post to speak my mind after reading the full interview where I said Stanley should play clean because you can’t ask for forgiveness if you fake being true to your fans and fellow artists. This is the link of that interview http://bit.ly/1HH9mDk and you can read my reaction there.

    I write this post after reading after Palmira version of facts to make known my point of views.

    #1 Cameroon Urban and Hip Hop Music won’t mature with the current spirit of division and hatred. Just watch how Nigerians artists are collaborating to grow their music industry. Just take a look at the list of the winners of the MAMA 2015. There are least 10 Nigerians artists in that list. This is a proof that “Together we are strong” and “Divided we are weak”. When young talented Cameroonians artists will learn this lesson? Wasting time to destroy each other, to drag their colleagues from below is helping neither Cameroonian Hip Hop artists, nor the whole Urban music industry. Stanley is not the King of the Hip Hop in Cameroon as he pretends to be. There is more than one #1 place in that industry if you take a look at what is going in Nigeria and Ghana. How many household names artists can you list in Nigeria only? At least more than 50 artists well known. This shows us that Hip Hop artists in Cameroon should bring a new vision, new spirit, and new perspective to that industry. Music industry is a big factor in the economic development of a country. Cameroon Hip hop will contributes to that goal only if all artists are working together to help each other.

    #2. Jovi is a talented young urban artist with a bright future. As I listen to his music on Youtube, I found myself one day alone comparing Jovi some guys here in America such as Omarion, Jeremith, etc. I was happy when I heard Jovi was nominated for the MAMA 15. I also give lot of credit to Palmira who did everything to nominate Jovi to the MAMA. Now what happened after the nomination should not be a finger-pointing fight. People around Jovi should learn from their mistakes. In every business, we learn by trial and error. They should learn how to become real professionals in showbiz and not spending their time of accusing others. I know from gut instinct that if Jovi has the best Management Team, and he continue to release a string of sound Singles, he will be on Top of the world. The only thing that will bring him here is hard work. His team should learn how to be nice to others and learn the talk of peace and love.

    #3. There are more empty spots on the stage still for new Cameroonians Hip Hop artists. I always share this with few artists I talk to. Stanley is not the only best hip hop artist in Cameroon. He is the first one to know success; still he did not even reach the end of the road. There are more than enough places for all urban talented young artists who would like to know what success tastes like. They should come with new inspirations, new ideas, new identities, new sounds, and new spirits. It is just only by creating appealing music to Cameroonian, African, and world audience that they will be fully recognized. The other around is not possible. My call to them as junkie music lover is to live, dream, and breathe music every single day until the lyrics start bursting from their minds like a bush on fire during a dry season. I firmly believe music one of economic development factors of a country. May all Cameroonian Urban artists come together to work as one ARTIST for the profit of our country Cameroon and the Motherland Africa.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page