Agression d’une danseuse : après une nuit en garde à vue à Nairobi, Koffi Olomidé expulsé vers la RDC - Culturebene
Faits diversInsidePeopleStars & People

Agression d’une danseuse : après une nuit en garde à vue à Nairobi, Koffi Olomidé expulsé vers la RDC

Le célèbre chanteur congolais Koffi Olomidé a été arrêté vendredi soir à Nairobi, après avoir été filmé dans l’après-midi donnant un coup de pied à l’une de ses danseuses à son arrivée à l’aéroport. Avant d’être expulsé samedi vers la RD Congo.
Le chanteur de 59 ans, qui devait donner un concert à Nairobi, a été arrêté devant les caméras de télévision à l’extérieur des locaux d’une chaîne de télévision où il venait de donner une interview.
Sur une vidéo amateur, largement reprise et commentée sur les réseaux sociaux au Kenya, on voit le chanteur, qui se trouve juste à l’extérieur d’un des terminaux de l’aéroport international de la capitale kényane, se diriger vers une de ses danseuses.
Il lui assène alors un coup de pied au niveau du ventre, qu’elle parvient en partir à amortir d’un réflexe de la main, sous le regard incrédule de deux policiers kényans dont l’un s’interpose.

 

https://www.youtube.com/watch?v=jRwa34n-ZbY


 
Koffi Olomidé expulsé du territoire kényan

Dans la soirée, la Commission nationale sur le genre et l’égalité avait publié un communiqué appelant l’Inspecteur général de la police kényane à ouvrir immédiatement une enquête.
« Le chanteur a été emmené au poste de police de l’aéroport et pourrait être inculpé rapidement », a indiqué à l’AFP une source policière.
Mais après une nuit de garde de vue au poste de police de l’aéroport international Jumo Kenyatta, Koffi Olomidé a été expulsé vers la RD Congo, ont rapporté samedi Citizen TV Kenya qui suit de près l’affaire.

Avec Jeuneafrique.com

Commentaires

0 commentaires

Articles similaires

2 commentaires

  1. Cest bien. Vraiment nous remercions lss autorités Kenyane pour cette demonstration de droit civile. Vous etrs un pays de grande valeur . L’Afrique vous en remercie.

  2. Bien fait pour sa gueule ce qu’il a l’habitude de faire alors il ne foutra jamais plu pied au canada je le surveille pour le signaler au Statut de la femme et le federation des femmes du quebec
    Ici les violents ne sont pas bienvenus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer