Hassan N'Dam champion du monde WBA des poids moyens - Culturebene
InsideLight OnSport

Hassan N’Dam champion du monde WBA des poids moyens

Le Boxeur Français d’origine camerounaise Hassan N’Dam a dominé samedi le Japonais Ryota Murata, à Tokyo (2 juges à 1). Au tapis dès la quatrième reprise, N’Dam a tenu le coup jusqu’au bout pour obtenir la ceinture WBA des moyens.
Hassan N’Dam a battu le Japonais Ryota Murata aux points, deux juges à un, pour le titre WBA des moyens régulier (le super champion WBA est le Kazakh Gennady Golovkin, champion du monde unifié), samedi en début d’après-midi à Tokyo. Les juges panaméen Gustavo Padilla et canadien Hubert Earle se sont prononcés pour le Français, 116-111 et 115-112, tandis que l’Américain Raul Caiz a vu Murata, 117-110. Commentateur pour Canal + Sport, Fabrice Tiozzo (qui était en cabine à Boulogne-Billancourt) s’est nettement prononcé pour le Japonais, 116-110.

Envoyé au tapis au quatrième round, N’Dam a été plusieurs fois ébranlé par le puissant Murata. Mais, peut-être trop sûr de lui, manquant d’expérience, le Japonais ne s’est pas suffisamment livré pour convaincre deux des juges de voter pour lui.

«La victoire de Hassan est évidente»
«Hassan est le plus actif, donne le plus de coups, souligne son promoteur Sébastien Acariès par téléphone de Tokyo. Il va une seule fois au tapis. Quand il tombe trois fois au septième, il est déséquilibré et n’est bien sûr pas compté. Murata aussi a été touché, simplement il n’est pas tombé. Cela a été un combat très serré, mais la victoire de Hassan est évidente, ne serait-ce que parce qu’il remporte au moins sept des douze rounds.»


Hassan N’Dam a mieux commencé et fini le combat que son adversaire, comme l’indique le pointage de deux des juges. Sur leurs bulletins, Murata ne remporte que les quatre, cinq, six et septième rounds. N’Dam a été en grande difficulté dans trois de ces quatre rounds, mais s’est montré mobile dans les autres reprises, empêchant Murata de l’ébranler de nouveau. Murata donnait une grande impression de puissance, mais le Français était plus actif.

Organisateur aux gros moyens financiers, le Japonais Akihido Honda devrait être tenté d’organiser une revanche entre N’Dam (33 ans, 36 victoires, 2 défaites) et Murata (31 ans, 12 victoires, désormais 1 défaite), qui n’a pas spécialement protesté à l’annonce de la décision des juges, même si, comme le Français, il brandissait un bras en anticipation.

Par A.-A. F.

Commentaires

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer