CHARLOTTE NTAMACK: La Camerounaise surprise « sans visa » le 20 Mai à l’Européen de Paris - Culturebene
Art de rueClin d'oeilComédie & HumourSpectacle vivant

CHARLOTTE NTAMACK: La Camerounaise surprise « sans visa » le 20 Mai à l’Européen de Paris

Elle est la seule femme que le public parisien a découverte parmi quatre du genre masculin, sur un plateau d’humour 100% Africain au 17ème arrondissement. CHARLOTTE comme “Dipanda” et NTAMACK  Comme Thierry, cette camerounaise de la cité Sic de Douala est dotée d’une âme à séduction massive lorsqu’elle est sur scène et débordante d’énergie face à son public. Elle a fait usage de l’heroïco comique ce 20 Mai sur le plateau sans visa pour faire rire le public en leur parlant de l’ennemi majeur de la femme. « L’ennemi majeur de la femme c’est la femme» mais aussi en procurant des conseils, techniques et méthodes pour faire face.  Accompagnée de quatre grosses pointures de l’humour africain, le metteur en scène à fait exprès de programmer Charlotte entre les quatre. Après l’ouverture par Mamane suivis de Omar, la pensionnaire du théâtre de Yaoundé a précédé DIGBEU et GOHOU. Charlotte NTamack a eu l’aubaine a 9 ans de rencontrer  Gisèle NGOMASSOG au théâtre du Cameroun qui l’as beaucoup inspiré et d’autres l’ont accompagnée, à l’instar de ses parents qui ont été toujours présent à ses prestations. C’est par le biais de ces vidéos à Youtube que Gondwana City productions l’a invité à rejoindre le parlement du rire africain dirigé par MAMANE. Originaire de la Sanaga Maritime au Cameroun, Charlotte n’as plus le coeur à prendre car elle est fiancée à quelqu’un qu’elle aime bien, d’ailleurs elle précise en nous la montrant « c’est pourquoi je monte sur scène pour jouer toujours avec ma  bague à la main. Pour la nouvelle génération qui aspire au théâtre, elle recommande tout simplement «de croire en ce que l’on fait et le reste doit venir»

@Landryvinny


Commentaires

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer