CamerounPeopleStars & People

« Choisir un parti, une ethnie, ou encore un groupe d’individus c’est participer au tribalisme », dixit Lady Ponce

Samedi, 22 février, Lady Ponce, la star du Bikutsi s’est adressée aux Camerounais via sa page Facebook. Pris à couteau tiré la semaine dernière entre deux camps qui s’opposent, Ngono Adèle Ruffine a tenu à mettre les choses au clair. De fait, elle invite les camerounais à rester unis, de ne pas participer au tribalisme mais de prôner la paix.

« Choisir un parti, une ethnie, ou encore un groupe d’individus c’est participer au tribalisme. Choisir un parti c’est participer au désordre. Choisir tous les camerounais c’est accepter les miens. Alors je ne pourrais choisir. Je suis pour la paix, je veux un pays où règne l’amour, la joie de vivre et le vivre ensemble. La guerre c’est l’enfer sur terre, la guerre c’est appeler le Diable en personne de s’installer dans ton pays. Alors je choisis la paix, le changement, l’amour et l’évolution », a-t-elle écrit.

L’ambassadrice de la culture a poursuivi son propos en faisant savoir son respect pour les choix politiques de tout un chacun. « Je respecte les choix politiques de tout un chacun et je vous aime tous, alors ne m’attribuez pas à un groupe parce que mon Mari est d’une ethnie différente de la mienne. J’ai choisi mon frère camerounais et je suis fière de consommer camerounais… Comment pourrais-je choisir??? Vous avez tous fait de moi ce que je suis devenue, sans distinction ethnique, vous avez tous contribué à ma carrière, vous avez sauvé ma famille de la misère. Pour tous mes nombreux spectacles chacun de vous y a contribué.»

Et d’affirmer : « Aucun de mes enfants n’est de la même ethnie que moi, alors s’il me faut accepter le tribalisme je devrais tuer en premier mes propres enfants. Seigneur aide mon pays, refusez moi, reniez moi, tuez-moi mais jamais je ne pourrais choisir. Certains me traiteront « d’hypocrite » ou encore de « celle qui veut sauver son spectacle » croyez-moi Ce n’est pas l’Olympia le plus important pour moi dans la vie, même si ça reste une salle mythique. Parce que l’Olympia ne pourra jamais redonner la vie à nos frères, sœurs, enfants et amis qui meurent dans les deux camps du Cameroun. Je perdrai de l’argent mais je garderai mon intégrité physique et ma dignité d’être humain. Je perdrai les fans après ce message mais croyez-moi vous qui ne me connaissez pas j’ai toujours œuvré pour la paix. J’ai été orpheline très jeune, j’ai été soutenue par tous les camerounais en tant que Artiste. »

« Alors je dis

STOP au tribalisme

STOP à la division

STOP à la haine

Mes pleurs sont pour le degré de haine et de colère et du tribalisme qui envahissent mon beau pays le Cameroun. Seigneur on me demande de choisir on me demande de tuer mes propres enfants qui sont de 3 tribus différentes du Cameroun, que j’aime tant et qui s’aiment tant entre eux; Aucun n’étant de la mienne, ou même de la région qui m’a vu naître. »

« Vous êtes tous les miens, mon rôle en tant que ambassadrice de la culture c’est de prôner la paix l’amour et l’unité. Alors mes chères ponceuses et mes chers ponceurs, beaucoup s’attendent à me voir choisir je ne pourrais choisir, car c’est diviser mon pays je ne veux pas participer ni de près ni de loin à la division de mon pays.

Je ne veux pas de désordre dans mon pays. Je veux un Cameroun uni ! Un Cameroun de paix et un Cameroun où les droits de tout un chacun seront respectés.

Que Dieu bénisse le Cameroun. C’est un message qui me vient du plus profond de mon cœur. » A-t-elle conclut.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer