« Le confinement partiel ou total risque d’avoir des effets désastreux pour le continent africain », dixit Calixthe Beyala - Culturebene
InsideLight On

« Le confinement partiel ou total risque d’avoir des effets désastreux pour le continent africain », dixit Calixthe Beyala

Calixthe Beyala contre Le confinement partiel ou total.

Dès l’apparition des premiers cas de coronavirus en Afrique, quasiment tous les gouvernements africains ont instauré des mesures de prévention et de contrôle afin de limiter la propagation de ce virus. Et parmi elles, le confinement, une mesure que l’écrivaine camerounais Calixthe Beyala critique.

C’est via son mur Facebook, que, l’écrivaine Calixthe Beyala a donné son point de vue sur les mesures prises par les gouvernements africains pour limiter la propagation du coronavirus.  Si elle approuve la plus part d’entre elles, elle reste réticente sur la mesure du confinement. Pour Calixthe Beyala, on ne pourra pas imiter l’Occident car les pays africains n’ont pas les moyens de leur politique donc les moyens de se confiner. Le confinement pourrait provoquer plus de morts…

Voici l’intégralité de sa publication


En effet, l’Afrique devient folle à l’évocation de ce virus ; il est là ; il va nous décimer tous autant que nous sommes si nous n’y prenons garde, entend on çà et là… Il conviendrait de fermer nos frontières, ce que j’approuve ; de mettre en quarantaine ceux qui sont dépistés positifs, j’approuve encore et applaudis des deux mains… de prévenir la maladie en se lavant les mains, oui, triple oui… D’éviter des attroupements de milliers de personnes pouvant favoriser la contamination, j’approuve encore.

Mais lorsqu’il s’agit de fonctionner au mimétisme, de mettre en place des systèmes de confinement partiel ou total pour l’ensemble de la population, d’empêcher les déplacements des populations d’une ville à une autre, me voilà perplexe…. Car en mon sens, l’Afrique perd le nord ; elle se débilise ; elle se met en danger, car la plupart des Africains vivent au jour le jour. Ils n’ont pas les moyens de s’approvisionner en nourriture pour une petite semaine ! Ils n’ont pas de frigo, et pour la plupart, pas d’électricité pour pouvoir se payer ce luxe qui certainement diminuerait le nombre de nos morts.

En réalité le confinement partiel ou total risque d’avoir des effets désastreux pour le continent africain ; les populations les plus démunies en seront les premières victimes ; elles crèveront de faim ou du moins leur organisme fragilisé par la malnutrition les rendra fragile face au virus.

Les annonces faites çà et là du confinement partiel ou total provoquent d’ores et déjà la flambée des prix de produits de première nécessité au marché, mettant en difficulté les franges de la population les plus économiquement vulnérables !

Le coronavirus tue, nous dit-on, particulièrement les vieux en Occident. Quelques questions attirent notre attention. Où sont les hospices et Maisons de retraite pour les vieux au Cameroun ? Quel est le pourcentage de la population âgée de plus 70 ans en Afrique ?

J’ai beau regardé autour de moi, je ne vois ni maison de retraite, ni hospice à l’horizon ! Il me semble fort que les populations africaines sont jeunes et le coronavirus tue dans les maisons de retraite en Occident !

Aussi chers leaders Africains, on n’est pas obligé de faire comme les autres lorsque nous n’en avons pas les moyens. Il convient de trouver pour l’Afrique des stratégies d’urgence qui répondent mieux aux besoins de nos peuples. Stop au mimétisme.

Que pensez-vous de cette sortie de Calixthe Beyala ? Partagez-vous son point de vue ? Dites-le nous en commentaire.

Danielle Ngono Efondo

Commentaires

0 commentaires

Danielle NGONO

Rédactrice chez Declik Group

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer