CamerounInside

Basketball : la Star de la NBA Pascal Siakam prêt à défendre les couleurs du Cameroun, si les conditions sont réunies

La NBA est à l’arrêt à cause de la pandemie Coronavirus. Pascal Siakam a été interviewé par l’international camerounais Alex Song sur Instagram. Le champion NBA a parlé de l’équipe nationale du Cameroun, Siakam veut jouer avec l’équipe nationale du Cameroun de Basketball si toutes les conditions sont reunies.

Voici quelques extraits des propos du joueur de Toronto

« Quand j’ai pris le drapeau du Cameroun après avoir gagné la NBA, personne ne m’a demandé de le faire, » explique-t-il. « Je suis Camerounais et je suis fier de l’être. Si j’ai la possibilité un jour de porter les couleurs du Cameroun, et de représenter le Cameroun au basket, ça me ferait très plaisir ».

« Mon employeur, c’est Toronto. Je leur dois tout ce que j’ai aujourd’hui. Avant que je puisse avoir la possibilité de jouer pour le Cameroun, il faut que les conditions soient solides. Si je n’ai pas l’assurance que je vais venir quelque part où ça sera bien organisé, et que les choses se passent bien, je ne pense pas que j’aurai la possibilité de le faire. J’ai très envie de le faire ».

« Je suis venu pour des raisons familiales et personnelles,  et surtout aider la jeunesse camerounaise, » a-t-il ajouté. « Je n’avais pas d’autre agenda. Je suis simple et je n’aime pas entrer dans la politique. Je n’ai pas eu de nouvelles que le ministre voulait me voir, et c’est le jour où il voulait me voir qu’on m’a dit que je devais le rencontrer. Je ne le savais pas et je n’y pensais même pas. Mon but dans le voyage, ça n’était pas de faire la politique. J’avais dit que tous ceux qui veulent me voir, viennent au camp. Pour moi, le camp c’est le plus important. Si vous voulez vraiment aider le basket et voir évoluer la jeunesse, venez au camp ».

 

Commentaires

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer