CamerounFaits diversInside

Mort des quadruplés à l’hôpital central de Yaoundé : Pour le Dr Manaouda Malachie, il s’agit d’un supposé scandale

Depuis le 13 mai, une affaire des quadruplés nés et mort à l’hôpital central de Yaoundé fait les choux gras de la presse camerounaise et des réseaux sociaux. Une affaire qui a retenue l’attention du ministre de la santé public, qui, a apporté des clarifications sur le décès des quadruplés de dame Anne Christelle NTSAMA.

Le 13 mai 2020, la triste affaire circule sur la toile camerounaise. En effet, un récit de Boris Bertolt, le lanceur d’alerte, relate qu’une fille de 20 ans, dénommée NTSAMA, a vu ses 4 bébés mourir, l’un après l’autre, à leur naissance à l’hôpital Central de Yaoundé. Le message évoque comme cause de décès, le défaut de couveuses disponibles.

Plus loin, il accuse le personnel de cette formation hospitalière, d’avoir séquestré cette jeune maman éplorée pour une facture impayée à hauteur de 54 100 FCFA. Une histoire tragique aux allures d’un scandale.

Informé de cette affaire, le Ministre Manaouda Malachie, dans un tweet, a démenti la séquestration de la dame, tout en restant muet sur la prise en charge des bébés, qui ont péri faute de couveuses.

« Il circule sur les RS, un supposé scandale à l’hôpital central. Après m’être rendu sur les lieux, il n’en est rien. En effet, la mère des quadruplés qui est très jeune a été gardée juste en observation car c’est un accouchement à haut risque. Elle est d’ailleurs prête à témoigner ». a expliqué le Minsanté sur son compte Twitter le 14 mai.

Vivement que les choses change dans notre pays. Beaucoup de courage à la maman des bébés.

Commentaires

0 commentaires

Danielle NGONO

Rédactrice chez Declik Group

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer