« Les impatientes » de la Camerounaise Djaili Amadou Mal retenu pour le prix Goncourt 2020 ! - Culturebene
A la uneCamerounLitterature

« Les impatientes » de la Camerounaise Djaili Amadou Mal retenu pour le prix Goncourt 2020 !

La surprise de la sélection Goncourt cette année vient de la Camerounaise Djaili Amadou Amal, encore inconnue en France. Son roman, d’inspiration autobiographique, s’intitule “Les impatientes”. Il aborde le sujet sensible des mariages précoces et forcés, et l’enfer de la polygamie.

« L’Académie du Prix Goncourt a publié ce 15/09 la première sélection du Goncourt 2020. Parmi les 15 ouvrages retenus, « Les impatientes » de la Camerounaise, Djaïli Amadou Amal. Une belle consécration pour cette écrivaine musulmane et féministe », a écrit sur son compte twitter, Baba Wamé,  chargé de cours à l’ESSTIC (Ecole Supérieure des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication). Une manière, pour lui, de saluer cette reconnaissance internationale.

En effet, « Les impatientes » est un roman d’inspiration autobiographique qui aborde des sujets sensibles, notamment, le mariage précoce et forcé, mais aussi l’enfer de la polygamie. Il a été déjà publié sous un autre titre en Afrique. « Ce roman a déjà été publié en Afrique sous le titre Munyal, les larmes de la patience. Munyal est un terme peut qui signifie « patience ». L’éditrice française Emmanuelle Colas a souhaité le publier. Nous avons voulu lui donner un titre plus fort qui correspondait davantage à ses héroïnes qui refusent de se conformer aux règles. Ce sont trois femmes confrontées à la violence qui prennent tour à tour la parole pour exprimer ce qu’elles ressentent. Il y a d’abord Ramla, qui subit un mariage précoce et forcé avec un homme d’une cinquantaine d’années. Il y a sa sœur Hindou, mariée le même jour avec un cousin drogué et alcoolique, avec le silence complice de toute la famille qui espère ainsi canaliser la violence du jeune homme. Enfin, il y a Safira, à qui son mari impose une co-épouse plus jeune que sa fille après vingt de mariage. Cette co-épouse est justement la jeune Ramla”, a-t-elle indiqué à France Inter

Après cette première sélection, interviendront les deux prochaines prévues les 6 et 27 octobre 2020. Ensuite, le gagnant sera connu le 10 novembre 2020. Il va succéder à Jean-Paul Dubois, lauréat en 2019 pour son livre intitulé « Tous les hommes n’habitent le monde de la même façon  (L’Olivier) ». L’événement aura lieu au restaurant Drouant, qui accueille traditionnellement les jurés du prix Goncourt depuis 1914.

Rappelons que l’écrivaine camerounaise Djaïli Amadou Amal avait remporté la première édition du prix Orange du livre en Afrique en 2019 avec « Munyal, les larmes de la patience », publié aux éditions Proximité.

 

Commentaires

0 commentaires

Atti Mahamat Abana

Rédacteur chez Declik Group

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité. Notre survie en dépend :)