CamerounInside

Reportage : Tourisme en commune, engagement commun

La 2è édition du  Salon de l’information pour la promotion du tourisme responsable dans les communes du Cameroun(Sitcom) se tient à Yaoundé du 25 au 27 novembre 2020.

Au grand moment de la décentralisation au Cameroun, les maires ont une forte empreinte à poser à propos du développement communautaire et à la recherche de leurs propres ressources financières. L’un des piliers de cette action est la promotion du tourisme. Aussi bien dans la création de l’emploi que du développement économique simplement.  A côté des pouvoirs publics, ces collectivités locales décentralisées, se doivent d’être au fait des grands enjeux portant sur leur visibilité afin de vendre les atouts de leurs territoires. C’est l’esprit que porte le salon  de l’information pour la promotion du tourisme responsable dans les communes(Sitcom). Une autre plateforme qui met à leur disposition de l’information.  Au cours de la conférence de lancement le 18 novembre dernier à Yaoundé, Bienvenue Oloua Edene, le responsable de la Communication et du marketing expliquait les enjeux de cette rencontre entre les collectivités locales et les populations. Il faisait comprendre l’importance de ce dialogue de charme à établir entre les populations. L’édition aura pour théâtre d’activité, l’esplanade du monument de la Réunification à Yaoundé.

Atouts

Le thème de la 2è édition de ce salon porte sur’’ les produits du terroir, une plus-value pour le tourisme camerounais’’. Les porteurs de ce projet souhaitent intéresser les maires sur les indicateurs précis créateurs de richesse  qui se trouvent dans leurs communes. Il s’agit du savoir-faire à travers un tourisme responsable qui ne dégrade et qui place l’homme au centre des préoccupations de développement de manière transversale. Cela implique aussi le respect des normes environnementales, un déploiement social et les gains économiques. Selon Martin Ekani, géographe et spécialiste des questions de tourisme, le tourisme responsable met au centre de ses préoccupations, l’homme comme acteur de développement sans dégrader de quelque manière son environnement. Il sera ainsi question au terme de ces trois jours d’exposition du savoir-faire des maries et des produits locaux de qualité à promouvoir,  des rencontres et communications scientifiques et des projections des films de découvertes. Pour cette dernière articulation, le salon tient à mettre en exergue les volets images sur les richesses humaines et patrimoniales de nos collectivités locales.

Les rendez-vous de cette année, prioritairement sobre dans ses prétentions et avec la pandémie à covid-19, mobilise tout de même les communes, les guides touristiques, les opérateurs et promoteurs de produits du terroir, les artisans et autres invités. Cette édition est parrainée par le ministère du tourisme et des loisirs. Plusieurs ministères dont le transport, les arts et la culture et des structures institutionnelles  participent à cette édition.  Car, les enjeux portent dès lors sur la place du tourisme local face à l’armada des stratégies industrielles et son positionnement interne pour une émergence économique depuis l’intérieur du pays.

Martial E. Nguea

Commentaires

0 commentaires

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux:

📸 INSTAGRAM: https://instagram.com/culturebeneofficiel
🌐 FACEBOOK: https://www.facebook.com/culturebene
🐤 TWITTER: https://twitter.com/culturebene
📩 EMAIL: culturebene@declikgroup.com
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page