A la uneCamerounLitteratureLivre

Djaïli Amadou Amal remporte le Goncourt des lycéens avec son roman “Les Impatientes”

Ce mercredi 2 décembre 2020, la romancière camerounaise Djaïli Amadou Amal a remporté le Goncourt des lycéens avec son roman “Les Impatientes”.
 
La Camerounaise qui était aussi en lice pour le prix Goncourt 2020 finalement remporté lundi par Hervé Le Tellier, a remporté celui des lycéens ce mercredi 2 décembre. C’est en visioconférence que le nom du lauréat a été annoncé par la présidente du jury national composé de treize lycéens élus lors des délibérations régionales du très convoité prix.
 
” Je suis très émue, plus qu’émue, je suis très sensible, a réagi la lauréate par visioconférence. Merci beaucoup à tous les lycéens. Pour moi ce prix des lycéens représente beaucoup, parce que, justement, quand on parle de violences faites aux femmes, et que ce soient des jeunes qui sont sensibles à ce sujet-là, quand on parle de mariages précoces et forcés, quand on parle de violences conjugales, physiques et morales, etc. et que les jeunes sélectionnent et choisissent ce livre pour en faire leur lauréat, en réalité, cela signifie un espoir pour l’avenir. Cela signifie que les gens sont sensibles et que cela sera donc un changement pour le monde”, a déclaré  Djaïli Amadou Amal.
 
Notons que, le prix Goncourt des lycéens est co organisé avec la Fnac et le Ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports.
 

“Les Impatientes”, un roman puissant!

S’il s’agit de la première publication de Djaïli Amadou Amal en France, il ne faut pas s’y tromper, l’écrivaine peule et musulmane n’en est pas à son coup d’essai. Née au Cameroun en 1975, l’autrice a écrit trois autres romans -dont le fameux Munyal- sur la condition féminine, tous très remarqués par la critique. Son œuvre littéraire lui a valu de nombreuses récompenses et hommages. Lauréate du Prix de la meilleure auteure africaine en 2019, elle est considérée comme l’une des plus importantes écrivaines du Cameroun.

Femme engagée -elle a fondé l’association Femmes du Sahel- Djaïli Amadou Amal est aussi révoltée. Dans ce roman courageux, elle raconte l’histoire de trois femmes: Ramla, 17 ans, amoureuse d’un certain Aminou mais mariée de force à un homme en âge d’être son grand-père, l’époux de Safira, et Hindou, sa sœur, obliger d’épouser son cousin alcoolique qui la viole le soir de leur union. Toutes doivent accepter leur destin au nom d’une certaine lecture du Coran.

Elles doivent faire preuve de “patience”. Voilà le premier mot qui ouvre cette histoire tragique. “Patience, mes filles! Munyal!”, intime le père à ses filles, Ramla et Hindou, qu’il va donner à marier contre leur gré. “Vous êtes désormais mariées et devez respect et considération à vos époux”, ajoute-t-il avant d’énumérer la liste des comportements à adopter, dont celui d’agir en “esclave”.

Les femmes doivent se soumettre. Elles n’ont pas leur mot à dire. Mais Djaïli Amadou Amal leur donne ici la parole et confronte les points de vue. L’écriture est simple, presque celle d’un scénario, mais elle frappe parce que justement très visuelle. En quelques images, elle transcrit le sentiment de peur qui habite les personnages. En tout cas c’est une œuvre à lire!!!

Félicitations grande dame!

Commentaires

0 commentaires

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux:

📸 INSTAGRAM: https://instagram.com/culturebeneofficiel
🌐 FACEBOOK: https://www.facebook.com/culturebene
🐤 TWITTER: https://twitter.com/culturebene
📩 EMAIL: culturebene@declikgroup.com
Afficher plus

Danielle NGONO

Rédactrice chez Declik Group

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page