A la uneCamerounInterviewMusique

Alex du Kamer : « Le camfranglais, c’est un langage qui unit les camerounais, un langage vivant, imagé, souvent drôle…»

Le Babtou Bantou Alex du Kamer a commis il y a quelques semaines un single qui s’intitule « le Terre-terre ». il nous a accordé en exclusivité cette interview, au menu : Sa carrière, son amour pour le mboa et pas mal d’autres sujets.

Bonjour Alex du Kamer, merci d’accorder cette interview à Culturebene, en quelques mots peux-tu te présenter à nos internautes ?

Bonjour ! Je suis Alex du Kamer, un artiste wat qui fait du hip-hop à la sauce du mboa.

Dans ta biographie, tu es présenté comme « Un artiste Franco-Camerounais », es-tu kamer de pater ou de mater?

Je suis Kamer de cœur ! Et je trouve que c’est encore plus fort, c’est moi qui ai choisi le Cameroun comme deuxième patrie. Bon, je suis aussi Kamer de ventre, j’aime trop la tchop kamer (rires).

Comment es-tu arrivé dans la musique, parle-moi de tes débuts ?

Je fais de la musique depuis l’âge de 5 ans. Vers 18 ans j’ai commencé à écrire et composer mes propres chansons, dans différents styles. Et puis un jour j’ai eu l’idée de mélanger plein de choses que j’aimais : le rap, le camfranglais, l’humour, les histoires et les sonorités du pays. Ça a donné “Le pays est sucré”, mon premier clip qui a bien fait le buzz en 2014.

Dans tes textes, tu utilises beaucoup l’argot : « le terre terre » « le pays est sucré » « Nyangalement »… est-ce une façon pour toi de montrer ton attachement ô mboa ?

Gars, ça sort comme ça sort ! C’est comme ça que je parle avec mes potes kamers. Le camfranglais, c’est un langage qui unit les camerounais, un langage vivant, imagé, souvent drôle. Même les insultes deviennent poétiques avec certaines expressions du pays : “chibagnard”, “ta mère pond”, “chien vert”, j’adore !

Tu as commis il y a quelques semaines un nouveau single qui s’intitule « terre-terre » comment a-t-il été accueilli par les mélomanes ?

J’ai eu des retours positifs, à la fois sur le message de valorisation du mboa, sur le flow et sur le clip, toujours original. J’invite tous ceux qui ne l’ont pas encore vu à aller look sur youtube et à m’écrire pour me donner leur avis.

Ce single annonce-t-il un album ?

J’avais sorti mon premier album en 2018, “MUNA MBOA” (https://fanlink.to/alexdukamer). Là j’ai déjà enregistré 6-7 nouveaux sons, dont certains featurings, et je suis prêt pour sortir un EP. Mais si je me fâche ce sera un album… En tout cas ça sortira en 2021.

Quel regard portes-tu sur la musique camerounaise ?

Franchement, le Cameroun est un pays de musique, avec ses propres rythmes et des musiciens hyper talentueux. Dommage que ce qu’on diffuse le plus soit parfois stéréotypé, et que certains artistes une fois qu’ils ont percé se mettent à copier ce qui se fait au Nigeria ou en Europe. Mais chaque mois il y a des nouveaux sons qui font mal et on découvre de nouveaux artistes, c’est ça qui est bon. Oh tchapeu tchapeu !

Avec quel artiste camerounais aimerais-tu collaborer ? (je sais que tu as collaboré avec Myster B et Sadrak)

J’ai déjà eu la chance de collaborer avec des supers artistes : ceux que tu cites, mais aussi Djess Panebo (qui fait la plupart de mes prods), et l’humoriste Markus. Récemment j’ai enregistré un nouveau son avec un des tout meilleurs rappeurs camerounais… Ça sort bientôt. Après il y a tellement d’artistes talentueux au Cameroun, je suis vraiment ouvert.

Qu’est ce qu’on peut te souhaiter pour 2021 ?

Briss-Djoka-Ndolo. C’est ça la devise du kamer non ? (rires)

Alex du Kamer aime t-il cuisiner ? Quels sont tes plats camerounais préférés ?

Hum. Moi j’aime surtout manger hein. Là je rêve qu’à la fin de l’interview tu m’apportes un koki avec une tritri glacée (la bière 33 export, ndlr)

C’est quoi ton actualité pour cette fin d’année ?

Je travaille sur de nouveaux sons, et je prépare la sortie d’un nouveau clip très original pour début 2021. Il y a aura plein de stars kamers dans la vidéo, je n’en dis pas plus…

Quelques contacts Utiles pour ceux qui souhaitent te joindre ?

Oui, bien sûr. J’invite les lecteurs à s’abonner à mes pages “Alex du Kamer” sur Facebook et Insta et à m’écrire là-bas s’ils veulent djoss un peu. Sinon pour toute autre demande il y a le mail, musicalex@live.fr.

Questionnaire de Proust

Ta ville camerounaise préférée : Yaoundé ou Douala ?

Douala est mon port d’attache. Mais je rêverais de me télétransporter là là aux 50-50 de la Briqueterie…

Ton mode de transport inter-urbain quand tu es au Cameroun : Moto ou Taxi ?

La moto ! Esseu les taxis ont l’air climatisé et peuvent voler au-dessus des embouteillages ?

Divertissement nocturne : Cabaret ou Discothèque ?

Tant qu’il y a de la bonne musique 237 et que la bière est fraîche, ça va ! Plutôt cabaret en général.

Parles-tu couramment une langue camerounaise ?

Malheureusement non, pas encore. Mais j’ai quelques notions de bakoko et de douala. Muna mbengue, na muna mboa… o sengui non ?

Les qualités que tu préfères chez les femmes ?

Hum. Je dis juste que les femmes camerounaises ont souvent beaucoup de qualités.

Le principal trait de ton caractère ?

L’humilité. Il paraît qu’elle précède la gloire, j’attends oh !

Ton meilleur souvenir ô mboa?

J’ai un bon souvenir d’une arrivée au Douala Hip-Hop Festival. Tous les gars me wataient sur scène et je suis kem derrière eux, debout sur un ben-skin à travers la foule. Ils ont wanda, ça m’a bien fait lap.

Ta devise ?

La vie c’est devant !

Commentaires

0 commentaires

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux:

📸 INSTAGRAM: https://instagram.com/culturebeneofficiel
🌐 FACEBOOK: https://www.facebook.com/culturebene
🐤 TWITTER: https://twitter.com/culturebene
📩 EMAIL: culturebene@declikgroup.com
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page