A la unePeopleStars & People

8 mars 2021: Voici quelques femmes Camerounaises qui inspirent…

Les femmes ont toujours occupé des places primordiales dans les structures de pouvoir de leurs pays et dans les luttes pour l’émancipation de leurs peuples. Panafricanistes, féministes ou anticolonialistes, reines ou héroïnes, elles sont nombreuses à défier les clichés encore à l’oeuvre sur la “femme africaine”, ou la femme tout court… A l’occasion de cette journée qui leur est dédiée ce jour, nous vous présentons quelques femmes qui inspirent…
 
1. L’écrivaine Djaïli Amadou Amal
Militante féministe et écrivaine camerounaise d’expression française, Djaïli Amadou Amal est l’incarnation de ce qu’on appelle “la femme forte”. Le 6 octobre 2020, tandis que le milieu littéraire digérait l’éviction du favori Emmanuel Carrère de la deuxième sélection du prix Goncourt, elle était toujours en lice.Mais malheureusement, elle ne remporta pas le trophée. Mais rien n’était perdu puisqu’ elle  reçut quelque temps après le Prix Goncourt des Lycéens pour son roman “Les Impatientes”, paru aux éditions Emmanuelle Collas. Son roman, Les Impatientes, traite du mariage forcé, du viol conjugal et de la polygamie à travers le destin de trois femmes à qui l’on répète sans cesse : « Munyal ! » (« patience », en peul). Djaïli Amadou Amal est une fierté pour le 237 en particulier et pour le monde entier en général.
 
2. Nourane Foster
Belle, intelligente, forte et dynamique, Nourane Foster est devenue un modèle pour beaucoup d’autres femmes. Du haut de ses 32 ans, elle est l’une des femmes les plus prometteuses au Cameroun. Hors mis sa casquette de businesswoman, Nourane est aussi une politicienne engagée. En effet, le 9 février 2020, Nourane Foster osait pour la première fois le terrain politique lors des élections législatives et municipales. Sous couvert du Parti pour la réconciliation nationale du Cameroun (PCRN), du jeune Cabral Libii, la jeune femme a rajouté à ses multiples casquettes, celle de politicienne. De fait, elle a remporté un siège dans la circonscription du Wouri-Est à Douala. Très engagée sur le terrain, ses œuvres parlent d’elles même.
 
3.  Maximilienne Chantal Ngo Mbe
Directrice exécutive du Réseau des défenseurs des droits de l’homme de l’Afrique centrale (REDHAC), Maximilienne Chantal Ngo Mbea reçu ce lundi 8 mars, le Prix international du courage féminin 2021. Pour la petite histoire, au cours des 30 dernières années, souvent avec un grand risque personnel et du sacrifice, Mme Ngo Mbe a été une figure de proue de la promotion des droits humains et des libertés politiques d’autrui. Elle a défendu le droit à la liberté d’expression et d’association, notamment en plaidant pour les journalistes et les acteurs politiques détenus. Elle s’est battue contre le traitement abusif des groupes vulnérables, tels que les prisonniers.Mme Ngo Mbe a levé le voile sur des violations des droits humains commises en situations de conflit. Elle a appelé à un cessez-le-feu et à un processus de médiation pour le conflit dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest. La lauréate a plaidé pour l’accès humanitaire et attiré l’attention sur les victimes civiles.

4. Elizabeth Cynthia

Ces dernières années, on ne peut parler du cinéma camerounais sans évoquer le nom de Cynthia Elisabeth NGONO, actrice et scénariste de plusieurs films dont “Ntah-napi, la petite bamoun”, “le cœur d’Azaï”, “Trauma”, “Madame… Monsieur 1”. Elle est la seule à avoir été sacrée trois fois meilleure actrice camerounaise aux Ecrans Noirs la plus prestigieuse grand-messe du cinéma d’Afrique centrale Si le Cameroun disposait d’une célèbre allée où figurent les noms de célébrités de l’industrie du spectacle comme le Hollywood Walk of Fame aux Etats-Unis, Elizabeth Cynthia Ngono aurait sûrement son étoile rose à cinq branches en pole position.C’est juste une femme inspirante!

5. Les femmes en tenue

Impossible de célébrer ce 8 Mars sans rendre hommage  à ces femmes héroïnes de la nation camerounaise qui donnent leurs vies au front pour la défense de l’intégrité territoriale, ces femmes plus que jamais aux trousses de Boko Haram d’une part et des séparatistes d’autre part. Pour ceux qui doutaient encore, même les femmes, celles-là même qui nous donnent la vie se trouvent aussi sur le champ de bataille. On comprend que la femme n’est plus simplement destinée à l’entretien permanent du domicile familial mais tout comme l’homme, est actrice importante de la construction de la vie sociétale.

 
Pour rappel, la Journée internationale des femmes 2021 a été célébré sous le thème : ” Leadership féminin : Pour un futur égalitaire dans le monde de la COVID-19 “. Bonne fête une fois de plus à toutes les femmes!!

Commentaires

0 commentaires

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux:

📸 INSTAGRAM: https://instagram.com/culturebeneofficiel
🌐 FACEBOOK: https://www.facebook.com/culturebene
🐤 TWITTER: https://twitter.com/culturebene
📩 EMAIL: culturebene@declikgroup.com
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page