A la uneCamerounInside

Nécrologie : le pasteur Tsala Essomba n’est plus !

Nous venons d’apprendre de nos confrères Actucameroun ou encore Le quatrième pouvoir, la disparition de l’homme de dieu, Tsala Essomba. Il serait mort au petit matin de ce dimanche 18 juillet 2021.

Le fondateur de l’église du « Temple des Nations »n’est plus. L’homme de Dieu est mort au petit matin de ce dimanche 18 juillet 2021, à la clinique du Jourdain des suites d’un AVC. Son corps a été déposé à la morgue de l’hôpital Gynéco de Yaoundé. a-t-on appris.

Riche et ultra célèbre, le pasteur Tsala Essomba, fondateur du Ministère « Va et Raconte » et de la radio urbaine « Fréquence Vie », laisse des fidèles en émoi. Le journaliste Ruben Malick qui croit que le Cameroun perd un grand orateur a écrit : « J’apprends à l’instant le décès du Pasteur Tsala Essomba…un brillant orateur que j’ai eu le privilège de connaître. Nous ne partagions pas les mêmes convictions au point de vue religieux, mais avec lui, j’aimais bien épiloguer. Amoureux des cultures étrangères et passionné du Nigeria. Il vénérait presque le Pasteur nigérian David Oyédépo et quelques fois je lui faisais des railleries. »

Comme la plupart des prédicateurs, Tsala Essomba est d’extraction modeste, issu d’une famille paysanne du centre du Cameroun. Parti de rien, il a bâti son “temple” grâce aux dons des “brebis”, comme il nomme ceux qui fréquentent son Église, mais aussi à travers une très lucrative affaire d’eau minérale. Doté d’un sens aigu des affaires, il s’est associé à une marque locale qui fournit à l’Église des cargaisons d’eau destinée à être « bénite ». L’étiquette est changée, et la bouteille est vendue au triple de sa valeur.

Ce business lui a offert assez de revenus pour racheter le site d’un ancien hôtel de passe qu’il a réaménagé. « Les travaux de remblaiement nécessaires à la construction du bâtiment principal et à l’agrandissement du parking nous ont coûté 300 millions de F CFA [environ 450 000 euros] », aimait-il raconter. Aujourd’hui, la surface occupée s’étend sur 2 000 m2 conquis sur le marécage. Contrairement au clergé catholique, le prédicateur n’a jamais fait vœu de pauvreté. Au contraire. Il avoue même posséder des entreprises qui exécutent des marchés publics. Preuve qu’au Cameroun pentecôtisme et pouvoir politique ont trouvé un terrain d’entente pour cohabiter sans heurts.

C’est un personnage fort que vient de perdre l’Afrique en général et le Cameroun en particulier. Toutes nos condoléances à sa famille et ses fidèles éplorés.

Commentaires

0 commentaires

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux:

📸 INSTAGRAM: https://instagram.com/culturebeneofficiel
🌐 FACEBOOK: https://www.facebook.com/culturebene
🐤 TWITTER: https://twitter.com/culturebene
📩 EMAIL: culturebene@declikgroup.com
Afficher plus

Danielle NGONO

Rédactrice chez Declik Group

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page