Krotal : « Pour beaucoup, l’album la B.O de nos life était un mythe. J’en connais qui disaient qu’il n’existe même pas ». - Culturebene
A la uneCamerounInterviewMusique

Krotal : « Pour beaucoup, l’album la B.O de nos life était un mythe. J’en connais qui disaient qu’il n’existe même pas ».

« Pour beaucoup, l’album la B.O de nos life était un mythe. J’en connais qui disaient qu’il n’existe même pas ». C’est en ces mots que s’exprime Krotal au micro de culturebene.com, décidé d’en finir avec les charivaris des bavards  prolixes. Rencontré lors de sa pause, au moment du tournage du clip « Là Bas » avec Baccardi, Œil de Faucon et Teety Tezano, l’homme n’a pas mâché ses mots, mais reste tout de même conscient, concentré sur son but, faire de son album à venir une véritable Tuerie. Une projection vers une destination pour l’instant gardée secrète, c’est ce à quoi nous invite le sieur Krotal du moins à travers ce tournage, on serait plutôt tenté de dire « just wait and see …»

Krotal lors des interviews précédentes sur kamerhiphop.com, vous l’avez annoncé et aujourd’hui nous assistons effectivement à un retour fracassant, là vous prenez une pause après votre séquence avec Pit Baccardi de votre Clip « Là-Bas », comment ça se passe  déjà?

Déjà, il faut dire que c’est une chanson qu’on a enregistré en 2007 avec Pit Baccardi. Et puis j’ai refait les musiques, j’ai fait appel à Teety Tezano parce que je la suis depuis assez longtemps avec son groupe Kit Kat Girl. Nous avons fait des prises de voix lors d’un de mes passages à Douala dans le studio de Redzone et ça donne ce que vous voyez là. J’ai fait la musique, elle chante, Pit couvre…, c’est exactement comme on voyait la chose quoi. 


Vous avez tellement annoncé l’album, et « B.O de nos Life » est là, pouvez-vous  enfin nous en dire plus ?

Ouais, l’album il est là, il sort avec à peu près 6 vidéogrammes et dans le produit qui l’accompagne, il y a le DVD dans lequel on trouvera un film qui s’intitule « Krotal 21 », il y aura également tous les vidéogrammes, les making off, quelques préludes des artistes que j’ai signé dans mon label Nda bot prod, voilà quoi. Mais pour ce qui est de l’album en lui-même, il est déjà là.

Auriez-vous collaboré avec les STM Studios dans cet album ?

Moi je travaille avec « February 16th » qui est un réalisateur de vidéos. La fondation Tandeng Muna c’est la fondation Tandeng Muna, february 16th c’est february 16th. Mais maintenant, dans nos réalisations, nous nous côtoyons tous et quand il arrive que l’un d’entre nous fasse quelque chose, tout le monde vient.

On a cru entendre que quelques titres auraient été faits dans le label MUMAK Records, nous serions-nous trompés ?

Non, j’ai mis ma voix sur le projet de Jovi, aucun titre de mon album n’a été fait à la fondation Muna.

Après le clip d’aujourd’hui, à quoi devrons-nous nous attendre, parce qu’il faut dire que tout est en train d’être véritablement mis en place ?

Ouais, bien sûr. Le projet, il a démarré, pas qu’il est en train d’être mis en place (rire). Euh, il y a la campagne d’affichage, le point de presse, ensuite suivront les dates de concerts et plein d’autres choses.

S’agissant des concerts, nous remarquons que vous en parlez brièvement, sans doute  gardez-vous la surprise ou tout simplement, les dates ne sont pas callées pour l’instant ?

Je ne pense pas. A la limite, si on ne donne pas de date, c’est peut-être parce que c’est volontaire, ce n’est pas une question de caller des dates. Personne parmi nous ne fonctionne à l’aveuglette. Aujourd’hui, nous on est tous content d’être là, parce que pour beaucoup, l’album « La B.O de nos life » était un mythe. J’en connais qui disaient que cet album n’existe pas, alors qu’en fait c’est une démarche volontaire. Ecoutez, on n’est pas obligé de partager ce qu’on fait avec tout le monde, ce n’est pas obligé. Bon, quand je dis aux gens qu’en dehors du point de presse et la sortie de l’album, il y a des dates qui sont prévues, elles existent, mais ce n’est pas le moment de les communiquer. Parce que nous ne voulons pas.

Je pense que le message est passé. Voilà, en dehors de Teety Tezano, Œil de Faucon et Pit Baccardi avec qui vous tournez aujourd’hui, y’a-t-il d’autres artistes qui apparaissent dans l’album ?

Plusieurs artistes : Lalcko, Layone, Bashiru, Sultan Oshimihn, Pat du Reflet, Funkiss, Danielle Eog, Freddy Massamba… ils sont tellement nombreux, j’en oublie certains.

Qu’en est-il du Magma Fusion ?

Magma fusion, c’est un album qu’on va sortir dans à peu près 6 mois, mais nous sommes en studio et ça va faire 1an déjà.

Comment se porte Nda Bot Prod ?

Très bien. On est en chantier, depuis un an et demi déjà, comme je le disais dans mes précédentes interviews, je suis content d’avoir terminé mes infrastructures, content parce que j’ai consacré toute l’année 2011 à ça, à  signer les artistes, développer le label, terminer sa construction, voilà quoi. Parce que nous, on est partisan des actes concrets, nous on aime ce qui reste.

Comment ça se passe chez Nda Bot Prod, pour ce qui est de la recherche des talents ?

Comme dans tous les labels, on prospecte, on écoute. Pour l’instant, c’est moi qui m’en occupe depuis un an au moins, si vous croisez des gars, ils vont vous dire « oui, on appelle Krotal, il nous dit non, là il a des artistes qu’il signe… », qu’il commence d’abord par les sortir, avant de nous auditionner.

Merci encore Krotal, on va vous laisser, il reste encore plusieurs séquences à tourner

Merci à vous.

Commentaires

0 commentaires

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer