CamerounFaits diversInside

Un  »mort-vivant » célèbre ses funérailles à Yaoundé

C’est au cours d’une véritable cérémonie de funérailles que Nji Martin BOCASSE OWONA, supposé défunt, a affirmé être mort depuis le 10 juin 2019 et revenu à la vie.

« Si du moins nous continuons à penser que les morts ne sont pas mort. Je ne le pense pas, je le sais, je l’ai expérimenté. Ainsi, le 10 juin 2019, je ne fais plus partir de ce monde. Et j’ai choisi personnellement de revenir parce que je n’ai été ni poussé à l’errance, ni poussé à la réincarnation mais simplement poussé à la révolution », déclare le revenant.

C’est donc dans son temple battit à Kolombon, une périphérie de Yaoundé que BOCASSE OWONA a réuni famille, ami et connaissances, pour célébrer ses propres funérailles. Les traditionnels témoignages supposés défunt, ont meublés cette cérémonie animée par un groupe de danseurs qui se reconnaissent sorciers.

Des funérailles avant la mort, du jamais vu dans la culture camerounaise. Au sein de l’église, une pareille cérémonie est perçue comme un blasphème. Blasphème ou pas, Martin BOCASSE OWONA semble lui maitriser le temps, il est d’ailleurs convaincu de quitter le monde des vivants quand il l’aura décidé.

« Je suis déjà mort. Maintenant, mon départ dépend de moi », affirme-t-il.

Nathan Amougou (Vision 4)

 

Commentaires

0 commentaires

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux:

📸 INSTAGRAM: https://instagram.com/culturebeneofficiel
🌐 FACEBOOK: https://www.facebook.com/culturebene
🐤 TWITTER: https://twitter.com/culturebene
📩 EMAIL: culturebene@declikgroup.com
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page