Exposition- La Marche en avant vers l’Epopée d’antan de Francky Mpando du 06 juin au 04 juillet 2014 à l’Ifc de Yaoundé - Culturebene
ArtsEvènementExpositionRencart

Exposition- La Marche en avant vers l’Epopée d’antan de Francky Mpando du 06 juin au 04 juillet 2014 à l’Ifc de Yaoundé

Au programme, Vernissage et rencontre professionnelle pour mieux saisir la pertinence des œuvres soumis à notre critique. Parmi ces sculptures (modelage et taille directe), « Le Clown Africain (ou Jean Miché Kankan) », « La Réunification », « La légende vivante (ou Eto’o Fils) » ou encore « Soirs au village ». Cette exposition vous est présentée avec le soutien de l’Association Culturelle OSMOSE. Elle est entièrement dédiée aux Lions Indomptables qui se préparent pour le Mondial Brésil 2014.

Chronogramme :

Exposition Lundi 03 juin au 04 juillet 2014

Vernissage Vendredi 06 Juin

– 15 h : Mise en place

– 15 h30 : Arrivée des invités

– Projection vidéo (Travaux franky Mpando)

– Récital de poésie (Soul Slam : Yanik Dooh et Marah)

– Présentation des cartes avatars lions indomptables (Kenfack Tiogo Cedric)

– Visite guidée de « La Marche en avant vers l’Epopée d’antan »

– Cocktail de fin

– 18 h : Fin de la cérémonie

Rencontre professionnelle vendredi 27 juin 2014

– 16 h : Arrivée des invités et mise en place

– 16 h 30 : Début des échanges sur le thème :

L’émergence est-elle rétroactive ou projective ?

– 18 h : Fin de la rencontre

Fiche Technique

Titre : La Marche en avant vers l’Epopée d’antan

(Hommage aux Lions Indomptables du sport et de l’Art)

Auteur : Francky Mpando

Technique : taille directe et moulage

Nombre d’œuvres : 13

Style : ronde bosse et tableaux en relief

Date de l’expo : 03 juin au 4 juillet 2014

Vernissage : 06 juin 2014

Lieu de l’expo : IFC YAUNDE

Mise en espace : Elboricio et Françoise Ellong

Commissaire d’expo: Delphin Néo

Régie: Thierry Fotso.

Qui est Francky Mpando ?

Francky Mpando est né le 17 janvier 1981 à Yaoundé. On peut dire que l’initiation de ce virtuose commence depuis l’embryon : il est fils et élève du célébrissime Maître-sculpteur Gédéon Mpando. Dès ses premiers pas, il accompagne son père dans divers ateliers et chantiers où il découvre la taille directe et le modelage. A 5 ans, après une visite du Monument de la Réunification en compagnie de son père qui en est l’auteur, de retour dans sa chambre, le petit Mpando s’attaque frénétiquement à son matelas qu’il dissèque et s’efforce à y reproduire des formes anatomiques. Violemment réprimandé par ses parents, il se tourne dès l’âge de 8 ans vers l’argile et la boue pour modeler par imitation de son père. Malgré tous ses efforts, son maître lui répétait sans cesse : « Tu n’es pas un sculpteur », sans doute pour le pousser à plus d’ardeur au travail.

Adolescent, comprenant intuitivement la leçon selon laquelle il ne suffit pas de connaître les formes et les matériaux pour devenir un grand sculpteur, il se lance dans l’exploration des horizons nouveaux. De ce fait, sa passion d’adolescent pour les animaux de compagnie et son activité de Maitre-chien lui permettent de mieux appréhender les formes animales. Par ailleurs, si ses personnages sont d’une virilité particulière, ceci trouverait partiellement une explication dans sa pratique des Arts martiaux (il est ceinture noire de Karaté shotokan). Même si son dernier contact avec son maître en ateliers de sculpture remonte à 1994, à l’occasion de la préparation des derniers jeux de la francophonie, la passion des animaux et les arts martiaux donnent aujourd’hui plus de vie à ses sculptures. Cette évasion lui vaut une nouvelle source d’inspiration qu’il veut pourtant compléter avec ce secret que seul détient son mentor. Malheureusement, à 23 ans, quand Francky est de retour dans les ateliers Mpando, le maître Gédéon est déjà frappé par cette paralysie partielle qui le conduisît à une cécité totale. Son père et maître a-t-il eu assez de temps pour lui transmettre ce « dernier secret » avant de rejoindre le panthéon des immortels ?

Francky est bien connu du paysage artistique et médiatique : Il perpétue cette tradition de sculpteur dans les ateliers Mpando, sis au quartier Mvog-Ada au lieu-dit Eldorado. Il s’est officiellement jeté en pâture aux critiques de la sculpture en 2013, à l’occasion de l’exposition collective « Sur les traces de l’humain » à la Galerie Nationale d’Art Contemporain, organisée par l’association culturelle Osmose en marge du chantier de recherche inter-art Scènes Expérimentales. Aujourd’hui, il nous propose à l’IFC de Yaoundé, « La marche en avant vers l’Epopée d’antan », une exposition individuelle, qui est en réalité un hommage à tous les Lions Indomptables du sport et de l’Art.

 

Commentaires

0 commentaires


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux:

📸 INSTAGRAM: https://instagram.com/culturebeneofficiel
🌐 FACEBOOK: https://www.facebook.com/culturebene
🐤 TWITTER: https://twitter.com/culturebene
📩 EMAIL: culturebene@declikgroup.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité. Notre survie en dépend :)