Soum Bill : « Je suis là pour mettre le feu, je donnerai tout ce que j’ai… » - Culturebene
A la uneInterviewPeopleStars & People

Soum Bill : « Je suis là pour mettre le feu, je donnerai tout ce que j’ai… »

Soumahoro Mamadou plus connu sous le nom de Soum Bill vient de signer son retour au Cameroun. Arrivé mercredi via l’aéroport International de Yaoundé Nsimalen, le Koraman 2003 et auteur du tube L’un pour l’autre (2010) vient alors mettre le feu à la Sanza Night Club à l’occasion du double Showcase qui de ce jeudi 06 et du vendredi 07 novembre à partir de 22h. Nous lui avons tendu notre microphone…

Vous êtes une fois de plus en terre camerounaise, on va dire votre pays d’adoption car vous y revenez très souvent ; c’est toujours avec le même plaisir, on imagine…

Ça c’est sûr, et je me sens super bien ; je suis ici chez moi, je connais bien le public camerounais, ce public apprécie ce que je fais et me le prouve à chaque fois.

Soum Bill c’est près d’une dizaine d’œuvres, quoiqu’après l’album Escale il y a eu comme une virgule, certainement vous continuez à le promouvoir ; sinon, comment se porte-t-il ?

Il se porte super bien ; Escale est sorti en fin 2013 et continue son bout de chemin. Là on est toujours dans des tournées, pas forcément sur des scènes africaines mais aussi européennes et un peu partout. Du moins on ne se lasse pas de répondre présent où l’on est sollicité, et puis voilà quoi.

On note également énormément de collaborations…

Ça c’est vrai, avec pas mal de musiciens surtout, notamment ceux qui tournent dans le monde aux côtés des gars comme Tiken Jah fakoly, Alpha Blondy… Vous l’avez certainement écouté, Escale est un album 100% Reggae.

On sait également qu’il se prépare quelque chose pour bientôt.

Oui, ce sera le dernier album Zouglou qui sortira d’ici deux ou trois mois et qui portera le titre ZOUGLOUMANITY.

Une merveille que le public de Yaoundé découvrira exclusivement ces Jeudi 06 et Vendredi 07 Novembre à la Sanza Night Club ; déjà dites-nous en plus. Ce double show, vous le préparez depuis un certain moment ?

Si si, il faut bien faire les choses, surtout quand le public vous porte à son cœur, vous n’avez pas le droit de le décevoir. De toutes les façons, j’invite le public à faire massivement le déplacement pour la Sanza ces Jeudi 06 et Vendredi 07 Novembre car il ne sera pas déçu. D’ailleurs ceux qui ont eu le plaisir d’assister à mes spectacles en savent quelque chose. Je suis là pour mettre le feu, je donnerai tout ce que j’ai.

Soum Bill, très présent au Cameroun depuis quelques années déjà, serait-il marié à une camerounaise sans qu’on ne le sache ?

(Rires) Vous êtes terrible hein (Rires) ; bah, oui je suis marié, mais pas loin du Cameroun en tout cas.

Pas loin, c’est-à-dire ?

Bah ma femme est gabonaise ; je suis tout à côté, c’est déjà ça (rires).

Vos dreadlocks ont poussé, c’est carrément le look rasta que vous portez, et vous affirmiez plus haut que l’album qui arrive sera le dernier de votre registre zouglou ; est-ce à dire qu’on surfera désormais sur les vagues à la Tiken Jah et Alpha Blondy ?

Non, non, pas du tout ; en fait j’avais déjà annoncé au public que je sortirai deux albums dont un essentiellement reggae et l’autre 100% zouglou car j’étais tout le temps sur scènes et je ne composais plus. Là je prends du temps pour faire mes albums, alors ces deux produits, je laisserai le public les dévorer le temps qu’il faudra, et après on verra bien.

Vous adorez le Cameroun, et surtout ses artistes, vous l’avez reconnu plus haut ; auriez-vous des projets la jeune génération qui fait un travail remarquable depuis quelques années déjà ?

J’ai en projet de mettre en place un label, et oui, j’aimerai bien soutenir ces jeunes qui font du bon, d’ailleurs ça se dessine déjà et vous serez informez le moment venu. Il est de notre devoir -nous qui avons acquis de l’expérience, et qui continuons d’ailleurs- de soutenir ces jeunes qui manquent très souvent d’occasions et de visibilité. Je m’y attèlerai bientôt Inch Allah.

Merci Soum Bill

C’est moi qui vous dis merci et vraiment bien de choses à culturebene.

 

 

Commentaires

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité. Notre survie en dépend :)