Café de la danse « Po Yo Dsou », mercredi 17 Juillet au Goethe institut - Culturebene
CamerounComédie & HumourDanseSpectacle vivant

Café de la danse « Po Yo Dsou », mercredi 17 Juillet au Goethe institut

Dans le cadre du café de la danse, le danseur chorégraphe Guy Jerry Ouadjo présente la pièce « Po Yo Dsou » le mercredi 17 juillet 2013 à 19h00 sur la scène du Goethe-Institut à Yaoundé (à côté de l’École publique de Bastos).

« Po Yo Dsou » est un spectacle de danse créé par le danseur et chorégraphe Guy Jerry Ouadjo. A travers ce solo d’une durée de 55 minutes, l’artiste navigue entre les danses et rythmes traditionnels africains et la danse Buto du japon. Dans la pièce, le parcours du danseur, les images projetées et la musique sont minutieusement synchronisés et le message sous-tendu est celui de la prise de conscience de la beauté de la nature et des dangers qui la guettent.

Né dans l’Est-Cameroun en 1980, Guy Jerry Ouadjo a trouvé sa fascination pour le monde de la danse très tôt. C’est au sein de la compagnie « Afrique Danse » sous la direction du chorégraphe Bartelot Ekeme Same qu’il commence comme danseur dans les années quatre-vingt-dix à Yaoundé. Plus tard, il découvre la danse africaine contemporaine, après avoir longtemps travaillé sur les danses traditionnelles camerounaises de toutes les régions du pays. En 2005 il crée la compagnie de danse afro-contemporaine « Mugnal Africa » qui s’inspire fortement des danses traditionnelles et modernes d’Afrique et du monde. Guy Jerry Ouadjo travaille depuis plusieurs années pour produire un mélange extraordinaire de danse africaine et des danses d’ailleurs. Pour ça, il combine ses chorégraphies de danse avec les sonorités contemporaines des instruments musicaux africains, tels que le Djembè, le balafon ou les castagnettes. Sa nouvelle création « Po Yo Dsou » est une suite logique dans ce processus dont l’aboutissement serait une danse universelle.

Le spectacle se déroulera dans le cadre du Goethe-Café, une série de manifestations culturelles visant à donner aux artistes camerounais l’opportunité de se présenter au public. Les Goethe-Cafés couvrent une variété de genres artistiques (film, musique, littérature, théâtre, danse, performance, conte) et sont suivis d’un jeu de questions-réponses.

Entrée libre !

Commentaires

0 commentaires

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

Merci de désactiver votre bloqueur de publicité. Notre survie en dépend :)