ArtsHistoire & PatrimoineSculptureTendances

A la découverte du Musée Bandjoun Station, chez Barthelemy Toguo

Parti pour pratiquer son art, Barthélémy Toguo revient au Cameroun avec, dans ses valises, un projet artistique ambitieux.
L’artiste camerounais a beaucoup voyagé : Abidjan, Grenoble, Düsseldorf, New York, Paris… Il y a quelques années, il décide de revenir au Cameroun pour contribuer au développement de son pays. Son projet : un centre pour permettre aux jeunes artistes de pratiquer et montrer leur art dans un pays où les structures sont encore bien précaires. Conçu comme un espace de rencontre pluridisciplinaire, l’artiste y a également installé sa collection d’art personnelle, constituée grâce à des échanges d’œuvres avec les artistes et les collectionneurs qu’il a croisés à travers le monde.
Situé à Bandjoun, village de ses parents mais aussi pôle artistique ancestral de l’Ouest camerounais, l’artiste a dessiné les plans et les mosaïques de l’immense bâtisse qui fait désormais la fierté des habitants de la ville. Et pour faire vivre ce centre qu’il a financé sur ses deniers personnels, il a démarré des plantations dans lesquelles il a installé des maisons pour accueillir des artistes en résidence. Un étonnant musée à ciel ouvert pour célébrer l’art et l’ouvrir à tous.
Barthélémy Toguo, né en 1967 au Cameroun, est un artiste camerounais. Il vit entre Paris et Bandjoun.
Après avoir fait des études à l’école des beaux-arts d’Abidjan en Côte d’Ivoire, il est reçu à l’École supérieure d’art de Grenoble, où il continue son apprentissage artistique, qu’il terminera à l’Académie des beaux-arts de Düsseldorf.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...