InterviewMusique

L’artiste Mam’s Naiyom ressuscite Ali Baba à travers un album

Ex Danseuse-Chorégraphe de la star de la musique sahélienne Ali Baba, Mam’s Naiyom a tenu à rendre hommage à son maître, fidèle et loyale l’artiste nous révèle que son mentor a beaucoup fait pour sa carrière.

Bonjour Mam’s Naiyom, merci de répondre aux Questions de Culturebene, Pouvez-vous vous présenter à nos internautes ?

-Mam’s : Je m’appelle  Mam’s Naiyom je suis camerounaise vivant en France et ex danseuse-Chorégraphe d’Ali Baba.

Pourquoi avez-vous décidé de rendre hommage à Ali Baba ?

-Mam’s : J’ai décidé de rendre hommage à Ali Baba pour plusieurs raisons, déjà parce qu’il est mon père spirituel, nous avons eu à travailler ensemble durant plusieurs années et puis je n’ai eu que de bonnes choses avec lui , il me manque et je pense qu’il manque aussi à plusieurs personnes, c’est pour cela que j’ai décidé de revenir sur la scène avec son titre phare  » Tchatcha Meringué » pour réveiller la mémoire des plus anciens et aussi de le faire découvrir aux jeunes qui ne l’ont pas connu .

Quels souvenirs gardez-vous de ce grand artiste ?

-Mam’s : Les souvenirs sont là et c’est grâce à eux que j’ai décidé de revenir, c’était un artiste populaire, plusieurs personnes l’ont connu, je pense que  certains jeunes l’ont connu aussi. Ali Baba était un artiste talentueux, bon danseur et toujours blagueur.

Est-ce qu’il y’a une anecdote particulière que vous pouvez nous rencontrer entre Ali Baba et vous ?

– Mam’s : Tout ce que je peux dire c’est qu’il était une personne qui aimait blaguer avec moi, toujours entrain de me taquiner il faut faire ça, il faut apprendre à danser, parcequ’il aimait danser, je me suis perfectionnée c’est pour cela que j’ai décidé de lui rendre hommage pour tout le bien qu’il m’a fait.

Justement pouvez-vous nous présenter les six chansons qui constituent l’album ?

-Mam’s : Les six chansons sont « Tchatcha Meringué » le titre phare, une chanson qui a beaucoup marché au Cameroun et à l’étranger. Il y’a «Mbororo » une chanson qui valorise la femme, une chanson qui défend les droits de la femme en général, on doit la chérir et non la maltraiter. Il y’a « Handekam  » une chanson qu’Ali Baba aimait tellement. Il y’a une chanson aussi qui m’a été offerte par les amis quand je venais de perdre mon père. Mbororo en version Instrumentale figure aussi dans cet album et  » Time to party  » une chanson qui épouse les rythmes d’aujourd’hui.

Dans quel studio avez-vous enregistré cet album ?

– Mam’s : J’ai travaillé dans deux studios et dans les bonnes conditions. J’ai fait la programmation au Cameroun chez Gabi Bass et j’ai fini le reste en France chez Guy Bilong. Actuellement, le clip de « Tchatcha Meringué « est déjà sur les plateformes digitales.

Quelles sont vos attentes par rapport au public ?

-Mam’s : Je demande au public camerounais de m’aider à  rendre hommage à Ali Baba, j’ai l’impression qu’on l’a oublié, hommes, femmes et jeunes doivent écouter cet album.

Pour les mélomanes qui veulent écouter cet album, dans quel endroit doivent t-ils se rendre ?

-Mam’s : Il faut appeler Diop animateur radio (FM 94) au 699930692 pour avoir cet album et aussi pour m’avoir en spectacle.

 

 

 

 

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...