InterviewMusique

Petit Malo : « Je suis le pape du Mbolè…»

Avec son titre « Dans mon Kwatta, il a fait une entrée fulgurante dans l’univers musical camerounais , passionné de football c’est au stade malien d’Anguissa que nous avons rencontré Petit Malo .

Aujourd’hui vous êtes une star incontestée du showbiz camerounais toutefois on aimerait savoir d’où vient Petit Malo ?

Petit Malo : Comme je le dis dans une de mes chansons je suis un gars de Nkoldongo originaire  de la région du Sud, je suis Batanga et en même temps mbamois, Malongo Belinga Noël à l’état civil.

Dans quel établissement Petit Malo a-t-il fait ses études primaires ?

Petit Malo : J’ai fait mes études primaires à l’école publique d’Essos, le secondaire au lycée bilingue d’Essos puis je me suis rendu à Bertoua et je suis revenu finir mes études secondaires au lycée d’Anguissa. Après l’obtention de mon baccalauréat je suis allé faire une année à l’Université de Yaoundé 2. On va dire Petit Malo c’est Bac+ 1.

D’où vient votre amour pour la musique ?

Petit Malo : J’ai toujours fricoté avec la musique, toutefois à l’époque j’étais footballeur et dans le groupe j’étais toujours celui-là qui mettait l’ambiance, j’animais dans le bus, pendant et après l’entraînement. Au secondaire, je faisais les interprétations, je me souviens on a eu à gagner les soirées culturelles avec mon interprétation de la chanson de Prince Aimé (Viviane), j’ai été aussi DJ  après j’ai créé le groupe Mbolè corporation avec certaines personnes qui continuent dans le mbolè aujourd’hui, on animait dans les veillées et dans les mariages. J’ai été encouragé par certaines personnes qui m’ont dit Petit Malo tu peux moderniser le mbolè.

Le déclic pour enregistrer dans un studio est arrivé quand ?

Petit Malo : Il faut le dire « Dans mon Kwatta  » n’est pas ma première chanson que j’ai eu à enregistrer, je me rappelle j’étais ici au stade malien d’Anguissa. Soni Onamboté est venu me chercher, il m’a dit Petit Malo j’ai besoin de ton intervention dans une chanson  avec une de tes grandes sœurs, je lui ai demandé c’est avec qui ? il m’a répondu c’est une surprise arrivé au studio j’ai vu que c’est Jocelyne Bizar. Avant donc dans mon Kwatta, j’étais déjà avec Mama El Présidenté Jocelyne Bizar, on a enregistré la chanson « Essan Senguélé  » je faisais l’animation dans cette chanson. Et pour ma carrière solo, au quartier j’avais une machine où je tirais les tickets de pari foot. J’ai fait la rencontre de DJ Lexus Le Monstre par l’entremise de Carole mon amie qui était sa copine. De ce fait DJ Lexus m’a dit qu’il faut qu’on aille au studio, j’ai laissé ma machine, je suis allé le voir au quartier Essomba on a enregistré « Dans mon Kwatta  » et c’était le début d’une grande aventure.

Comment avez-vous composé la chanson dans « mon Kwatta  » ?

Petit Malo : Dans mon Kwatta c’est une chanson que je chantais depuis 10 ans c’est juste qu’il y’a une partie que j’ai ajoutée là où je parle des lions. Dans mon Kwatta est né au quartier Nkoldongo, car tous les jeudis on partait dans les veillées. Dans la chanson je dis Mon Kwatta est dangereux parcequ’il y’a toujours les deuils. Au studio j »ai développé ça donné ce que ça devait donner .Des mauvaises langues disent que ne suis pas l’auteur de cette chanson, je dis et je le redis je suis l’auteur compositeur de cette chanson.

Sur votre mur Facebook, vous vous êtes présenté comme le pape du Mbolè , pourquoi cette publication qu »est ce que vous revendiquez ?

Petit Malo : Je n’ai pas besoin de revendiquer ce qui est, je suis tout simplement le Pape du Mbolè qu’on le veuille ou pas, je suis celui qui a pris le mbolè et l’a fait reconnaitre à l’échelle nationale et internationale avant moi personne n’a eu à faire ça, s’il y’a quelqu’un qui le conteste qu’il se manifeste et où se taise à jamais.

Pour les profanes, ceux qui ne connaissent pas le mbolè, es ce que vous pouvez nous expliquer ce qu’est ce rythme-là ?

Petit Malo : Le Mbolè est un rythme venu des sous quartiers comme le Zouglou en Côte d’Ivoire, le mbolè c’est une identité musicale camerounaise, tout le monde se reconnait dans ce rythme-là betis Bassas, Ewondo, Bamiléké, Bafia. .. Bref toutes les tribus du Cameroun. Le Mbolè c’est un rythme soutenu par les battements de main parcequ’il y’a une certaine façon de se retrouver, on ne rap pas dans le mbolè. Accompagné d’un Djèmbè, tout en respectant la note c’est la ligne à suivre pour faire du Mbolè.

Lors de notre entretien avec DJ Lexus, il a déclaré qu’il n’avait aucun problème avec vous, vous vous êtes séparé parceque vous ne voulez pas soutenir la jeune génération est ce vrai ?

Petit Malo : Je n’ai aucun problème avec DJ Lexus, on s’est séparé parcequ’on avait pas la même  vision des choses, il ne peut pas dire que je n’ai pas voulu encadrer ou soutenir les jeunes. DJ Lexus Le Monstre a rencontré les Crazy Mix, Petit Bozard derrière moi, si je n’avais pas voulu que ces petits avancent, je ne devais pas les présenter à DJ Lexus. Ce qui s’est passé c’est que DJ Lexus a cautionné un manque de respect, je pense que pour qu’il y’ait progrès, il faudrait de l’ordre. DJ Lexus je ne lui ai jamais manqué de respect, ce n’est pas parceque je ne peux pas le faire ou j’ai peur, je suis allé avec DJ Lexus dans les endroits où on ne voulait pas qu’il entre mais par rapport à moi il est entré, je peux me servir de ça pour lui manquer de respect mais je ne l’ai jamais fait donc tout ce que moi je revendique c’est le respect. Des enfants ne peuvent pas dire qu’ils veulent monter tout en me manquant de respect, les Crazy Mix ont fait toute une chanson  où ils m’insultent, le titre c’est « réponse à Petit Malo  » c’est sur Youtube. J’ai appelé DJ Lexus, je lui ai demandé comment tu trouves ça ? Il n’a rien fait, il me dit que c’est le showbiz tu dois laisser, j’ai dit que même s’il faut faire les clashs, les deux parties s’entendent comme en Côte d’Ivoire. Alors moi je n’ai pas cautionné ça, le Petit Bozard à qui j’ai tout appris, j’ai tout donné s’est aligné derrière les Crazy Mix puisque ce sont ses frères de l’Est. On ne peut pas dire que je n’ai pas voulu les aider, car c’est moi qui leur ai montré le chemin du studio, je les amenais dans mes marches. On ne peut pas dire à un gars comme Petit Malo de rester en arrière c’est faux. Le Mbolè est maintenant divisé moi j’ai mon groupe le mbolè révolution que j’encadre. Regardez un peu la chanson  » Détecteur de Gué, Petit Bozard est en collaboration avec Petit Virus, mais on ne mentionne jamais le nom de Petit Virus pour dire que c’est un featuring pourquoi Lexus a laissé cette séparation. Aujourd’hui moi j’encadre ceux qui ont été rejetés et bientôt on va ouvrir la porte à tout le monde dans le mbolè révolution, vous allez comprendre les noms de Petit Virus, DJ Lumière, Petit Bobaraba dans  les tous prochains jours  Il y’a les pimenteurs yang qui ont dit quelque chose de bien le mbolè ce n’est pas la concurrence mais plutôt la solidarité. Ceux qui sont avec DJ Lexus, ils chantent bien  moi je leur souhaite le meilleur sauf que je ne peux plus m’assoir avec eux parcequ’il y’a beaucoup de choses au fond.

Quelle est votre stratégie pour pouvoir faire rayonner le mbolè sur le plan national et international ?

Petit Malo : Le Mbolè avance grâce à Dieu, quand on a commencé on nous traitait de voyous, j’ai été nominé aux Canal 2″or et quand j’ai pris l’avion j’ai constaté que les gens aiment le mbolè, avec une stratégie de communication, grâce aux médias, les mécènes le mbolè ira vraiment très loin, aujourd’hui il faut qu’on cesse de copier ce qui vient de l’extérieur, avec le travail, la solidarité et la volonté de Dieu on ira vraiment très loin.

Que pensez-vous de ceux qui disent que le mbolè fait l’apologie de la consommation de la drogue ?

Petit Malo : Moi personnellement je dis dans mes textes qu’il ne faudrait pas me juger au premier degré, je suis un sensibilisateur, je ne fais aucune promotion du chanvre indien dans mon Kwatta je dis par exemple que le tabac nuit gravement à la santé il faut le consommer avec modération. Moi je présente ce qui ce passe dans nos quartiers, je décris la réalité. Nous sommes les garçons du Kwatta , on ne doit pas chanter ce qui se passe dans les beaux quartiers, on parle de ce qui se déroule dans les sous quartiers à l’instar de l’homosexualité et de la consommation de la drogue. Mais dans le mbolè on traite aussi d’autres sujets, avec le mbolè révolution par exemple on parle du vin le clip va sortir bientôt. Dans Makaya par exemple, moi je présente une grande star du football camerounais. Nous on chante ce que le public aime, il faut donc cesser de nous coller l’étiquette de défenseurs du chanvre indien. Il y’a par exemple des personnes qui chantent pour Dieu mais ne croient pas en lui, ils font des choses que nous ne faisons pas.

Quelle est l’actualité de Petit Malo ?

Petit Malo : Petit Malo a présenté son premier  album le 28 juin au Carrossel, aujourd’hui nous préparons mon deuxième album, ma chanson « les filles d’aujourd’hui  » qui  est en promotion fait partie de cet album. Et ce dernier prouvera que Petit Malo est un artiste complet, on explorera d’autres rythmes à l’instar de l’Afro Mbolè car aujourd’hui le mbolè a besoin d’être développé, on va se pencher à l’international avec  mon staff on fera une tournée nationale.

Côté jardin  Petit Malo est-il un cœur à prendre ?

Petit Malo : Petit Malo n’est pas marié, mais je ne suis pas un cœur à prendre je suis en couple avec ma copine et on a beaucoup de projets.

Quel est le plat préféré de Petit Malo ?

Petit Malo : Mon plat préféré c’est le couscous avec le bandja le plat traditionnel de chez moi.

Outre la musique quel autre loisir aimez-vous ?

Petit Malo : Vous avez constaté que nous sommes au stade malien d’Anguissa, j’aime aussi le football, je joue aux cartes sans oublier les jeux vidéo.

Quels conseils pouvez-vous prodiguer aux jeunes ?

Petit Malo : Il faut croire en soi, chacun a sa place au soleil, ne pas  être attristés par les propos des jaloux, il faut beaucoup prier et travailler.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...