PeopleRDCStars & People

Héritier Watanabe sur sa sextape avec Naomie: « Cette vidéo est truquée » !

Après la publication sur les réseaux sociaux de la vidéo mettant en évidence les ébats sexuels du chanteur congolais Bondongo Kabeya alias Héritier Watanabe avec Naomie, le musicien avait été interpellé le samedi 16 novembre 2019 suite à un mandat d’amener émis par le parquet près le Tribunal de Grande Instance de Gombe, pour cette affaire de sextape. L’homme avait été ensuite libéré le lundi 18 novembre dans la soirée. Il a évoqué au micro de Mbote, les dessous de cette affaire qui suscite de vives polémiques.

Poursuivi pour atteinte à la pudeur et aux bonnes mœurs, Héritier Watanabe et Naomie, une femme mariée et mère de 3 enfants, ont été conduits à la Prison centrale de Makala lundi dans la matinée, avant d’être relâchés suite au forcing de leurs avocats. Les deux tourtereaux bénéficient actuellement d’une liberté provisoire.

Après avoir été libéré, le chanteur a expliqué dans un entretien accordé à Mboté qu’il avait été convoqué et interpellé pour une vérification si ce qui se disait sur les réseaux sociaux était vrai. D’après lui, il s’agit d’une vidéo truquée. « D’abord, je n’ai pas encore le droit de parler. C’était une vidéo truquée, l’image étant montée dans un ordinateur. J’ai blessé le cœur de maman, j’ai blessé le cœur de la femme » a expliqué Héritier Watanabé.

Pour rappel, c’est depuis le milieu de la semaine passée que cette sextape avait été balancée sur les réseaux sociaux, faisant réagir plusieurs internautes. Les images de leurs ébats sexuels ont choqué plusieurs internautes.

De son côté, Naomie Mbando menace de porter plainte contre l’artiste congolais. ”Je vais porter plainte contre Héritier. Mon mari m’a quittée à cause de lui. Mes enfants me détestent également à cause de lui. Que dirais-je à mes enfants? Pourtant, je lui interdisais de filmer mais il n’a pas compris. Pourquoi Héritier peut me faire ça? Je ne lui pardonnerai jamais toute ma vie. Il doit me payer pour ça”, a-t-elle lâché dans une note vocale diffusée sur la toile.

Héritier Watanabé a indiqué qu’il avait été piégé. Mais ces allégations n’auraient pas convaincu le magistrat instructeur qui l’a entendu. JPN. Héritier Watanabé, qui n’est pas à son premier scandale sexuel risque près d’un an de servitude pénale.

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire

Ne manquez aucune actu !

Laissez votre adresse e-mail pour recevoir une selection des meilleurs articles du site !
Email
Prénom
Secure and Spam free...